Gabrielle partage les clefs de son bien-être

Rencontre avec Gabrielle

Avez-vous les clefs de votre bien-être ?

J’ai posé cette question à Gabrielle Le Brize, lors de notre “Scénario bien-être”, la prestation de conseils sur mesure que je propose en complément des produits de soins, histoire d’aller plus loin… -Le Scénario bien-être vise à identifier les freins à notre bien-être et nos ressources pour l’apprivoiser- .

Au fur et à mesure de notre échange avec Gabrielle, l’envie de partager avec vous ses clefs est devenue une évidence, et cette idée lui a plu aussi. Gabrielle a de beaux messages de bon sens à faire passer…

Gabrielle est art-thérapeute, elle accompagne les personnes à avancer dans leur vie, par exemple quand des traumatismes, des doutes, des deuils les mettent en stand by ou dans une lassitude psychologique, temporaire ou chronique. L’art-thérapie favorise l’expression de nos émotions via la peinture, sculpture ou collages, quand les mots ne viennent pas ou plus, les dessins donnent des clefs sur ce qui est essentiel à notre bonheur…
Cela peut être juste une envie de créer, de faire de ses mains, et de voir ce que cela procure comme plaisir !  ( et comme message ? … ) .

Bien sûr c’est une approche idéale aussi pour les enfants, et pour ma part, j’aime beaucoup l’idée de solliciter l’intuition, l’émotion, la créativité plutôt que la seule raison, pour faire émerger nos choix de vie

site art thérapie

 

1ère Clef : La bonne humeur

Gabrielle est aussi une femme, et une maman de 2 ados, qui a choisi la bonne humeur comme art de vivre. C’est son atout majeur : elle est toujours de bonne humeur. Impossible me direz-vous ?

Quand la vie vous a servi quelques épreuves, et que vous acceptez de vous remettre en question, si !  petit à petit, l’essentiel reste dans le champ de vision, on ne le perd pas de vue, ou plus aussi facilement qu’avant : les inconforts de certains jours ne suffisent plus à nous mettre de mauvaise humeur, et les bons moments sont savourés à leur juste valeur.  Est-ce que regarder un bon film lovée sur le canapé avec ses 2 enfants captivés par l’histoire, ce n’est pas simplement “magique”. Le bonheur est aussi là !

Est-ce que sourire demande plus d’énergie que bougonner ? Est-ce que sourire n’est pas un état naturel quand on se respecte ?

Si nous perdons ce sourire c’est que trop de choses nous submergent, nous obligent, nous déplaisent. Est-ce que cela pourrait venir de notre tendance à ne pas savoir dire NON ? Gabrielle avait cette tendance aussi fut un temps, et sa soeur lui a donné un truc pour sortir de cette spirale :  Quand une personne nous demande un service ou quelque chose , essayez de passer par cette étape  de lui dire : ” Ecoute, je vais y réfléchir”, cette simple formule induit chez l’autre la possibilité que vous puissiez dire non, aussi quand vous rappelez il s’y attend…

Cela vous permet à vous de vous aperçevoir que ce n’est pas forcément dramatique pour l’autre, et que le monde peut tourner sans vous. Ce sont aussi de beaux OUI en perspective à offrir à ceux à qui vous direz oui par choix, par plaisir, par envie d’aider ou de partager? Et ça change tout !

Rappelez-vous peut-être aussi que la bonne humeur attire la bonne humeur : à vous les invitations à droite et à gauche car vous êtes de bonne compagnie, ou les opportunités professionnelles parce que vous êtes positive et inspirante.  Dîtes oui quand cela vous plaît d’y aller, et la bonne humeur ne vous quittera plus.

2ème Clef : Dormir

hammac arbre blog terrasens

J’imagine que cela semble évident pour tout le monde, le sommeil est essentiel à notre bien-être, nous le savons mais le faisons-nous ? Grâce à Gabrielle qui a insisté beaucoup sur cette clef pour elle-même, je me dis que le B.A BA n’est souvent pas acquis : Qui fait la sieste quand le besoin se fait sentir ? Qui dort son nombre d’heures idéal ? Qui va dormir quand il a sommeil ? Le sommeil recharge le physique, le corps, mais aussi l’émotionnel et le psychologique. Ne voit-on pas autrement un problème après une bonne nuit de sommeil, ne dit-on pas que la nuit porte conseil ? Cette fameuse prise de recul nécessaire pour garder sa bonne humeur, est nettement plus aisée après une bonne sieste.

J’ai trouvé très pertinent de la  part de Gabrielle d’organiser sa vie, en respectant son sommeil, elle sait avec l’expérience comment elle fonctionne et elle se respecte. Qui oblige à prendre un RDV en début d’après-midi ? Il y a le reste de la journée aussi… Bien sûr vous me direz ” je suis salariée je ne fais pas ce que je veux”, concentrez-vous alors sur les week-ends, et les soirées, pour les faire ressembler à vos besoins suffisamment souvent pour que vous soyiez bien.

Gabrielle est attentive à ses besoins physiologiques: dormir et manger : travailler efficacement sans l’un ou l’autre, est peine perdue. Comment lâcher prise dans la vie, si notre cerveau doit nous alerter sans cesse sur nos manques de sommeil ou de bons nutriments ?  Si aujourd’hui vous avez faim à 18h, même si l’heure du repas admise c’est 19h ou 20h, n’est-il pas judicieux de manger plus tôt ?

Combler ses besoins physiologiques permet d’ouvrir la porte à d’autres niveaux se sensations…

3ème Clef : L’envie 

Gabrielle sait aussi faire des exceptions dans son quotidien, afin de le pimenter : si quelqu’un lui propose de découvrir ce qu’elle ne connaît pas encore, de la salsa, de l’escalade, elle dit oui ! elle fait confiance à ce que la vie lui apporte sur un plateau, elle aura quelque chose à apprendre ou quelqu’un à rencontrer de cette expérience !
Il s’agit alors d’affiner son ressenti : notre corps nous dit toujours oui ou non quand un évènement, une personne se présente, mais nous ne l’écoutons pas toujours, n’est ce pas ?

Les sensations de chaleur dans le ventre, de joie, d’envie, de “WAOUUU”, voire de sourire naissant, de souffle coupé, de rougeurs aux joues, SONT des signes que vous pouvez dire OUI ! même que vous devez dire OUI !
Si par contre, vous visualisez de suite le côté négatif de la situation, que vous soufflez, là le NON ne demande qu’à se faire entendre…
Se faire plaisir, avoir envie c’est notre boussole pour vivre des expériences enrichissantes !

Savoir s’écouter et entendre cette envie nous permet d’équilibrer le quotidien entre le “train-train” qui fait du bien, qui nourrit nos besoins, et le “piment” qui stimule nos envies, et le renouveau.

Avez-vous repéré comment votre corps vous parle ? Comment sentez-vous que vous devez dire oui ? non ?
et si vous avez envie de partager ici  vos clefs du bien-être, ce serait avec grand plaisir !

La chanson préférée de Gabrielle en ce moment :  Florent Pagny, Tout et son contraire

Pour faire plus ample connaissance avec Gabrielle :

www.atelier-artherapie.com

GABRIELLE LE BRIZE BLOG TERRASENS

 

Gabrielle s’est engagée auprès de L’association couleurs du coeur, avec des actions d’art-thérapie à Haïti notamment auprès des enfants, je vous invite à découvrir :

association couleurs du coeur

Crédits photos : bippityboppityboo.tumblr.com, apartmenttherapy.com, gabrielle le brize, couleurs du coeur

Vous connaissez l’Apporte-Joie ?

Alors c’est l’occasion de découvrir ce magazine !

Nous sommes 4 femmes, et avions envie d’écrire autour de l’éducation à la joie, alors voici notre magazine n°2…

C’est une démarche “amatrice” qui peut évoluer et devenir grande : nous cherchons des rédacteurs, des personnes qui ont des idées, des projets, des envies pour contribuer à faire de la place dans nos vies pour l’enthousiasme, la création, la solidarité …

Tout cela est pour le moment bénévole mais aussi gratuit, c’est une voeu lancé à tous de participer à ce magazine. Des hommes sont les bienvenus pour équilibrer les propos et les styles. Un(e) graphiste aussi, vous l’aurez sans doute deviné à la lecture…

Je vous laisse découvrir…
Pour ma part j’ai écrit un article sur la loi d’attraction : Ce que je veux, me veut

Et vous, vous voulez quoi dans votre vie ?
La joie c’est important pour vous ? Comment la vivez-vous ?

 

 

Crédit photo : justletuseatcake.blogspot.com

J’ai répondu aux questions de l’agence “Le luxe d’être soi”

Avant les produits, il y a ….

Terrasens c’est aussi un nouveau projet d’entreprise, des envies, des remises en questions, des joies, des partenaires, des coulisses.

En 2011, j’ai passé un temps fructueux à cocréer avec Le luxe d’être soi et Yves Bonis Conseil, pour mettre en valeur ma démarche, l’image de Terrasens, afin que mon entreprise me ressemble, et qu’elle rencontre ses clients avec authenticité.

Aussi j’ai eu grand plaisir à répondre aux questions de Céline Boura (du luxe d’être soi) sur les dessous de la mise en valeur de terrasens et plus largement sur leur travail de “stratégie des valeurs” .  Cette interview peut aussi aider d’autres entreprises à faire la  (leur) différence…

Si vous avez des avis ou des questions à partager, n’hésitez pas à vous exprimer  !

Découvrir ici l’interview de l’agence “Le Luxe d’être soi”

 

le-luxe-etre-soi-agence-mise-en-valeurs-celine-boura - terrasens

 

L’art de rencontrer ses clients dans un salon

Venir à la rencontre…

Je viens d’exposer 3 jours au Salon “Respire la vie” de Vannes.
Je suis très contente d’avoir tenté ce “bain de foule” , les visiteurs étaient au Rendez-vous.

Tout l’enjeu, le défi, ou l’intérêt c’est de donner envie à ces visiteurs de s’arrêter à votre stand, discuter, découvrir…
Je remercie chaleureusement toutes les personnes qui ont eu la curiosité de chercher à savoir  QUI et ce qui se cache derrière les lettres TERRASENS.

terrasens

Salon et Solitude ?

Le piège dans un salon c’est de se laisser décontenancer par l’indifférence des personnes qui passent, ne vous regardent pas, ne vous sourient pas si elles vous regardent, voire vous jettent un regard inquiet qui dirait : “si je m’arrête, tu vas vouloir me servir ton argumentaire et je vais me sentir prise au piège, je pense déjà à :  comment vais-je fuir une fois capturée !”

Pour ce salon, j’avais imaginé un stand “salon” dans le 1er sens du terme : un espace feutré, chaleureux, ouvert pour se donner le temps de l’échange, confortablement assises, juste à part de ceux qui marchent, et piétinent à quelques mètres… Je projetais des images, des messages :  le scénario des valeurs de terrasens, sur un grand écran blanc…

Je peux dire que j’étais le seul stand sur ce modèle, aussi j’ai fait l’expérience de voir tantôt la surprise, tantôt l’incompréhension, tantôt l’admiration, ou aussi le rien, dans l’oeil des visiteurs. J’ai répondu avec ce que je suis : le sourire et l’humour pour mettre de la légèreté dans ces échanges de regards…

salon vannes terrasens

Je me suis demandée pourquoi les gens avaient souvent peur de s’arrêter :

Il y a  peut-être un peu de :

  • ” Je suis venue voir telle ou telle chose, ça je ne connais pas, donc je garde mon cap, je file voir ce que je suis venue voir”

mais aussi :

  • madame qui s’arrêterait bien mais monsieur qui ne s’arrête pas, il est déjà au stand suivant ! madame se dit alors qu’elle ira voir sur internet ?
    si elle se rappelle du nom…

Il y a aussi sûrement :

  • houla !  des fauteuils, des ballons, un film, des crèmes, elle fait quoi elle ?  c’est un stand pour les enfants ? sûrement !

Ou alors :

  • encore des crèmes ! ça pululle les crèmes cette année, du bio, encore du bio, tout ça c’est pareil de toute façon !

Comme tous les ans, beaucoup repartent sans avoir parlé aux exposants, mais avec des sacs de prospectus, qu’ils jettent la semaine qui suive parce que l’intérêt s’est évanoui entre temps.

Le temps de la rencontre

Ce qui drôle et chouette, c’est aussi d’aperçevoir des têtes connues, des clientes que j’ai croisé quand j’avais mon institut, des collègues, anciennes copines d’école, et d’apprendre ce que devient ce petit monde, et de reconnecter grâce à facebook ?

Il y aussi les amies d’aujourd’hui qui viennent pour vous voir, et vous soutenir, et les discussions entre exposants voisins.

Le débat central c’était : tu n’as pas de prospectus à donner aux gens ? Pourquoi tu n’as pas mis tout ton stock de produits en évidence ?
Tu n’as pas un grand panneau comme lui là-bas, Les gens verraient mieux ce que tu fais, non ?

Quel dilemme !  Faut-il faire comme les autres, avec le risque de s’éloigner de ses convictions et de sa philosophie ?
Ou tenter une autre approche, celle qui invite à discuter, à retrouver le rapport simple entre des êtres humains, donc à n’attirer que ceux qui ont les mêmes envies, c’est à dire plutôt une minorité ces jours là parmi tous les gens qui passent, il faut le reconnaître.

A vrai dire j’ai fait mon choix, ayant fait des incursions autour de la 1ère solution, je sais maintenant que se donner l’illusion de plaire à tout le monde, avoir le sentiment d’une prospection bien faite parce que chaque visiteur repart avec notre prospectus, ne mène à rien ou à travailler sans plaisir avec des personnes qui ne partagent aucune de nos valeurs.

J’ai fait le choix de la 2ème solution pour accueillir ceux que Terrasens pourrait satisfaire (combler, que dis-je !) : cela commence par une envie de s’arrêter, un contact qui se fait naturellement.
J’ai sans doute moins parlé que d’autres mais j’ai eu des discussions très intéressantes avec les personnes, j’ai pu dire ce qui me tenait à coeur, les inviter à rejoindre le blog grâce à une carte jaune sur laquelle je leur ai écrit un mot et mes coordonnées à la main.

J’aime le cinéma, les belles histoires, mais je n’aime pas faire du cinéma, jouer au commerçant, et créer cette distance artificielle entre vendeur et prospects.
Mon plus beau cadeau lors de ce salon : les personnes qui me félicitent de mes convictions et créations, et qui me disent avoir envie d’essayer parce qu’elles sentent que j’ai une démarche passionnée et authentique.

Ce qui ne se voit pas sur les photos

J’avais des feuilles jaunes affichées pour inviter à la discussion, et une grande affiche sur ce modèle :

Et je me suis amusée à faire un jeu de 9 cartes ( pour 9 produits ! ) et à faire tirer au sort les personnes que cela tentait…
J’avais associé un produit avec l’état d’esprit associé, comme sur les fiches produits :
Cela me permet d’en dire plus sur la philosophie de façon ludique, et d’attirer l’attention des personnes sur leurs ressentis !

Merci !

Bien sûr ce serait merveilleux si le contact était plus facile avec plus de personnes, mais je me dis juste que pour certains nous n’avions rien à nous dire ce jour-là, qu’il est plutôt sain de ne pas plaire à tout le monde, car cela veut dire que ce que je suis est identifiable et que les autres ont le choix de dire oui ou non.

J’étais heureuse au milieu de mon stand, même quand personne ne s’arrêtait, j’ai vendu des crèmes à des personnes qui avaient envie de les essayer et qui apprécie le bon sens retrouvé en matière de beauté et de bien-être.

Je suis qui je suis, j’étais à la disposition de ceux qui voulaient en savoir plus, c’est tout simple !

Alors vraiment merci à tous ceux qui sont venus, merci les amies, et ma petite famille sans qui tout cela ne serait pas possible …

Et vous ?  vous attendez quoi d’un salon, des exposants ?
Quel visiteur êtes-vous ?

Crédits photos : Elise Le Pallabre et sunshineaddict.tumblr.com et transatlitsacism.tumblr.com