Les rencontres inspirantes, les rencontres marquantes, et les rencontres avec les partenaires de Heuliad : une synergie de personnalités qui croisent avec bonheur le chemin de Heuliad !

Rencontre avec la Rose de Bretagne

UNE ROSERAIE EN FINISTERE

Je mets des majuscules à Rose de Bretagne, car c’est tellement précieux à mes yeux…

La famille d’Alexandra Merer est passionnée par les roses. Ils ont planté avec soin 400 plants de rose au coeur du finistère à Berrien, entre Morlaix et à Carhaix, là où ils vivent.
Plusieurs variétés ont été choisies, pour leurs couleurs et surtout leurs effleuves inoubliables : Rosa damascena, Me Hardy, La Rose de Rescht et tant d’autres.

Alexandra est une femme hors du commun, qui suit ses aspirations profondes : elle est passée par l’architecture, l’art et se consacre de plus en plus à la distillation de ses roses et à l’accompagnement des entrepreneurs (sensitive attitude) pour alchimiser notre sensibilité en singularité et énergie !

Je vous présente Alexandra Merer !

UNE EAU DE ROSE D’EXCEPTION

L’arrivée du printemps, des beaux jours, des fleurs ici et là m’ont donnée envie de célébrer plus que jamais les trésors de la nature.

Ma fille, Diane est émerveillée par les fleurs, elle me prépare des jolis bouquets, elle aime surtout les présenter dans de petites coupelles multicolores, elle a hérité de sa grand-mère paternelle d’une jolie main verte.

A 7 ans, elle n’oublie pas en rentrant de l’école de regarder où en sont ses petites plantations de persil, de radis, de fraises, elle arrose (un peu trop parfois! ), elle découvre l’appétit des merles pour SES fraises, elle court ici et là dans le jardin, pour ramasser les escargots, chatouiller les grillons.

J’aimerais lui montrer en vrai cette belle roseraie en Finistère. Elles ne sont en fleurs que pendant 2 à 3 semaines, c’est tout l’enjeu…

 

pissenlit heuliad

LE CADEAU DE JUIN

En attendant d’être éblouis par cette collection de pétales vivants, je suis heureuse de vous faire profiter d’une offre rare : cette roseraie bretonne n’offre qu’une édition limitée d’eau de rose vous l’imaginez…

J’ai quelques flacons pour vous, précieux : des symbôles d’une Bretagne atypique, naturelle et à la personnalité inoubliable, tout ce qui me touche à travers HEULIAD !

En juin, je vous offre 1 flacon de cette eau de rose bretonne ô au coeur des sens, pour l’achat de 3 soins Heuliad sur la boutique Heuliad.bzh

*dans la limite des stocks disponibles

Je serais heureuse de vous faire découvrir cette eau de rose d’exception, distillée avec amour, avec toute l’énergie et le coeur de la Bretagne !
Merci infiniment Alexandra pour ce message fabuleux de féminité, d’engagement, d’écologie !

 

Retrouvez les soins HEULIAD sur la boutique

 

En ce moment, Alexandra organise un financement participatif pour s’offrir un alambic, vous pourrez l’aider à faire vivre ces roses le plus longtemps possible ! Je veux soutenir ce beau projet !

Crédits photos : Alexandra Merer, Fotolia, Elise LF

Conseil beauté : 2 ou 3 choses sur votre peau…

Vous vous demandez peut-être quelle crème cosmétique choisir ?

Vous lisez ici ou là tous les ingrédients douteux qu’une crème contient, vous ne savez plus quoi choisir. Entre trouver une crème saine pour sa santé (ou celle de sa famille) et judicieuse pour son type de peau, le défi est de taille…

Je me suis posée la même question quand j’ai décidé de créer ma ligne de soins HEULIAD en 2010.

# Hypothèse 1 : Je ne mets plus de crème !

J’ai écrit un article sur ce sujet il y a quelques années Votre peau n’a pas besoin de crème pour raconter ironiquement que « oui » s’il s’agit de nourrir sa peau de produits chimiques, elle n’a pas besoin de crème.

Cependant ne plus mettre de crème, de soins, de produits de beauté, sous prétexte que l’offre actuelle est majoritairement chimique, ce serait donner raison à une industrie cosmétique qui est à mille lieues des choses de la vie : la nature, la féminité, le vivant, le bien-être, le partage, l’estime de soi.

Souvenir

J’ai en tête les moments fabuleux passés il y 15 ans dans un hammam de Marrakech, un hammam de quartier, pas un hammam touristique. Les femmes comme les hommes s’y retrouvent (mais séparément !), chacune prend soin de l’autre : on se gomme, on se badigeonne de savon beldi, de rhassoul, on se reçoit des seaux sur la tête (un moment magique inoubliable), on est massé, on bulle, on a chaud, on est bien, on respire les senteurs d’eucalyptus, d’olives et d’eau de rose de damas. J’ai l’impression de ressentir encore la sensation de délassement et de légèreté que j’ai découvert en sortant de ce lieu vivant.

#Hypothèse 2 : J’écoute ma peau

Afin de savoir quelle crème me convient, il s’agit de se rappeler  de 2 ou 3 choses sur la peau.

La peau est une enveloppe qui protège notre intérieur de l’extérieur mais cette enveloppe n’est pas étanche à tout, loin de là.

 

Cosmétiques naturels vs cosmétiques conventionnels

 

***Elle est peuplée de milliards de bactéries et autres petites choses dite « flore bactérienne » : toute une armée qui s’autogère et s’autoéquilibre.

***Elle a naturellement un pH de acide de 5.5, la flore bactérienne reste équilibrée quand le pH est à ce niveau. Si le pH n’est plus acide, certaines bactéries se développent de façon anarchique, laissant place à l’acné par exemple.

***Elle a un film hydrolipidique en guise de « rempart » : les glandes sébacées sous la peau sont chargées de fabriquer le sébum, une barrière huileuse qui nous fait la peau douce et souple, qui empêche la peau de se déshydrater en maintenant l’eau dans nos cellules. Les glandes sudoripares sont, elles chargées de gérer les échanges en eau et toxines (humecter la peau et transpirer pour éliminer les toxines et gérer la température intérieure/extérieure…).

***La peau respire, elle est ultrasensible grâce aux terminaisons nerveuses qui la parcourent, ultra-oxygénée grâce aux micro-capillaires sanguins qui parcourent, ultra-active grâce à toutes les cellules qui produisent du collagène, de l’élastine, de kératine, de la mélanine, et tant d’autres choses.

***Elle ne laisse pas passer les grosses molécules mais des petites oui…  Les glandes sudoripares et les glandes sébacées sont reliées à la circulation sanguine et lymphatique, et absorbe beaucoup de choses (ce qui explique aussi les ravages des perturbateurs endocriniens et autres toxiques….). La définition officielle d’un produit cosmétique voudrait que les soins restent en surface de la peau. En réalité certaines choses traversent bien la barrière cutanée puisque certaines molécules se retrouvent dans le sang.

 

cosmétiques naturels et aromathérapie

 

Il y a donc du bon sens à ne mettre sur sa peau que des soins simples : des huiles végétales et des eaux florales de plantes, des huiles essentielles aussi. Ces ingrédients viennent compenser des défaillances de la peau :

  • Soit la peau ne fabrique pas assez de sébum, une huile végétale va alors imiter les effets du sébum tout en étant sain pour la santé.

 

  • Une eau florale va permettre de laver la peau en douceur, de rafraîchir la peau ou de la purifier.

 

  • Une huile essentielle va équilibrer la flore bactérienne, stimuler la micro-circulation et l’épuration de la peau.

Tout l’enjeu consiste à savoir mélanger judicieusement ces soins, selon les types de peau, les sensibilités, tout en connaissant les dosages et en créant des synergies… Souvent ces soins de base peuvent aussi créer une certaine frustration pour celles qui ont envie de faire une vraie expérience sensorielle. Utiliser des plantes juste pour leurs bienfaits bruts, ce n’est pas toujours plaisant… et les rituels beauté se font alors à reculon au quotidien, ou pas du tout.

Cela peut également être nettement insuffisant pour corriger des soucis de peau plus importants, qui même si les causes sont internes, seront bien soulagés par des cosmétiques qui vont plus loin.

#Hypothèse 3 : J’écoute ma peau et je me fais plaisir

Souriez, vous êtes filmés

Le film protecteur et la flore bactérienne à la surface de notre peau, « le film hydrolipidique » met 2 heures à se reconstituer (y compris le réajustement du pH naturel de la peau) quand nous nettoyons notre peau avec des produits trop décapants (et c’est le cas de beaucoup de produits !).

2 heures c’est dans le cas où nous sommes en très bonne santé par ailleurs. C’est plus long si nous avons des faiblesses côté santé ou quand nous vieillissons.

En bref :

***Vous savez sans doute que l’eau et l’huile ne se mélangent pas, à moins de les y forcer par un agent tiers (cf : la moutarde dans la vinaigrette).

***Notre film hydrolipidique c’est de l’eau et du sébum (huile), mais ils cohabitent sans se mélanger. Le sébum est sécrété par les glandes sébacées, l’eau vient des glandes sudoripares. Les couches se superposent, se juxtaposent sans se mélanger.

***Une crème cosmétique c’est de l’eau et de l’huile que nous avons forcé à se mélanger par des émulsionnants, même si ils sont naturels. Quand nous mettons une crème cosmétique sur le visage, la peau va dépenser de l’énergie à assimiler ce qui est apporté, à trier ce qui va être absorbé soit par les glandes sébacées, soit par les glandes sudoripares : une partie des actifs et nutriments seront « perdus » pas la peau et l’autre partie ne sera pas assimilable si ce sont des ingrédients synthétiques.

***Une crème composée d’ingrédients synthétiques sera comme un film, un écran occlusif posé à la surface de la peau, quid alors de ses fonctions de respiration… la peau sera de plus en plus asphyxiée !

 

serum-facetieux-foret

 

Pour toutes ces raisons, j’ai conçu Heuliad pour accompagner la peau au plus près de ses besoins.

 

1- Une composition 100% d’origine naturelle : 100% des ingrédients sont reconnus par la peau et assimilables. La peau continue à respirer idéalement, les actifs sont physiologiques, ils réveillent la peau, stimulent les diverses fonctions naturelles de la peau.

2- Les crèmes Heuliad sont des émulsions particulières, conçues exactement comme notre film hydrolipidique (bio-mimétisme) : La phase aqueuse et la phase huileuse ne sont pas mélangées, même si visuellement la crème est homogène. Chaque phase est juxtaposée grâce à une innovation bretonne basée sur l’argile. Ainsi les actifs présents dans la phase aqueuse et assimilable via les glandes sudoripares seront assimilés sans efforts par la peau, et idem pour les actifs de la phase huileuse qui seront assimilés par les glandes sébacées. Ainsi les actifs sont pleinement utilisés, et mieux ciblés pour agir efficacement là où il y en a besoin. (Inutile de préciser que ce type d’émulsions est rarissime sur le marché actuel ?)

3- Le pH des soins Heuliad est celui de la peau et la flore bactérienne est respectée.

 

conseils beauté peaux grasse et peaux sèches

 

4- La multitude d’actifs des soins Heuliad ne sont pas seulement là pour compenser les défaillances de la peau. Bien sûr il est nécessaire de donner du confort à une peau qui en manque. La clé pour aller plus loin et corriger durablement les soucis de peau, c’est de permettre à la peau de se rééquilibrer par elle-même, de la stimuler pour qu’elle travaille de nouveau au mieux de son potentiel naturel.

Les dosages utilisées (et objectivés scientifiquement), la multiplicité des plantes et actifs, les synergies de plantes choisies sont étudiées non pas pour remplacer la peau, mais pour réveiller son savoir-faire naturel. C’est une impulsion qui est donnée… ainsi qu’un contexte anti-stress pour que nos cellules puissent donner le meilleur d’elles-mêmes.

Exemple

Pour corriger les désagréments d’une peau sèche, pensez-vous qu’il faille se limiter à la huiler chaque jour un peu plus pour la soulager, ou préféreriez-vous redonner aux glandes sébacées la faculté de sécréter du sébum ? Si votre peau reçoit chaque beaucoup d’huile, les glandes sébacées comprennent qu’il est inutile de se mettre à travailler, elles ralentissent, voire plus. Si vous donnez la juste dose, la peau se réajuste, se réactive, les glandes sébacées se réveillent.

Idem pour une peau grasse, si vous la nettoyez fortement pour supprimer l’excès de sébum, la peau va réagir en se mettant à sécréter davantage encore de sébum. Si vous lui offrez de l’huile, la juste dose aussi, vous donnez l’information aux glandes sébacées de ralentir. C’est schématique mais c’est l’idée…

5- La variété des textures, des senteurs, le pouvoir des huiles essentielles sur nos émotions et sur le réveil de nos cellules, l’affinité des ingrédients avec la peau, ce sont autant de sensations magnifiques à expérimenter. Cela donne le goût de prendre de sa peau, de ses cheveux, de son corps. La peau change, et même avec plus de rides ou d’imperfections, il est naturel qu’elle soit douce et lumineuse, alors pourquoi s’en priver ?

Les envies de senteurs, de textures changent au fil de l’année, et au fil des années, malgré les modes et autres tendances, cela reste un plaisir fondamental pour une femme de prendre soin d’elle, de se sentir bien dans sa peau, de réveiller les sensations du corps.

La cosmétique Heuliad accompagne les féminités, les envies de chacune d’être femme à sa façon

Nourrir l’estime de soi, Apprendre à s’écouter, Oser faire de nouvelles découvertes,Développer sa sensibilité, tous ses sens, en toute sécurité pour sa santé.
Le bien-être c’est tout cela, c’est multi-dimensionnel.

Je veux !

Des soins naturels…
Des soins physiologiques…
Des soins vibrants et étonnants !

***Pour approfondir et découvrir la crème Heuliad qui vous convient, n’hésitez pas à me demander conseils : ME CONTACTER

***Consulter la fiche conseil

 

Cosmétiques naturels bretons Heuliad

Crédit photo : Fotolia, Elise Le Frapper

 

 

A quel jeu vous jouez ?

Suite au prochain épisode

Ces derniers temps, je ne vous parle pas beaucoup de cosmétiques. Même si c’est le coeur de mon activité Heuliad, je suis trop intéressée par les dessous de la cosmétique : tout ce qui se passe sous la peau, au delà, à travers, bref tout ce qui touche le bien-être …

La peau m’a amenée à m’interroger sur tellement de choses, sur le sens de la vie et sur nos ressources pour vivre une vie épatante, que je ne vois pas comment ne pas partager au fur et à mesure avec vous le fil de mes inspirations….

Au moment où je finis mon dernier article de l’année « PETIT BATEAU, AU FIL DE L’EAU », je découvre cette vidéo de Franck Lopvet, et voilà que mon dernier article se retrouve avant-dernier, et la suite est idéale et très à propos…

Dans la vie, qui a envie de jouer le rôle du méchant, de traître, du con ou du perdant ?

Pourtant le début de l’aventure commence vraiment quand nous acceptons de voir que nous jouons ces rôles tout autant que les autres, que ces aspects de nous font partie de nous. Si accepter nos facettes moins glorieuses était la clé pour vivre une vie plus sereine, cela vaudrait le coup non ?

Je vous laisse avec Franck Lopvet, sa vidéo est magnifique et en dit long sur le sens de notre existence, sur nos pouvoirs « magiques », notre être multiple et autres étonnements hors du temps …! Quel pédagogue pour nous éclairer avec une fluidité déconcertante les essentiels de nos vies.

De mon côté je vais en profiter pour continuer ma partie de jeu vidéo !
(Ceux qui verront la vidéo comprendront….)

On se retrouve ensuite pour la suite du jeu ! Je vous reparlerai aussi « cosmétiques » en 2017 …

Bon réveillon 2016 !

Découvrir le site de Franck Lopvet, dit « L’homme debout »

Crédit photo : fotolia

Courage, fuyons la perfection.

Je peux vous le dire très tranquillement, d’autant plus tranquillement que je suis une perfectionniste en cure de désintox.

Courage, fuyons la perfection.

Je me suis construite avec l’idée que je devais faire mieux, encore mieux, toujours mieux, juste un petit effort encore … si, si tu y es presque. Et puis PAF, l’élastique est si tendu qu’il nous claque à la figure, et si près du but, voilà que de nouveaux défis, encore plus loin, encore plus fort nous guettent et nous happent, sans jamais en voir le bout.

Inutile de vous dire que c’est épuisant. Les perfectionnistes sont la cible de choix du burn-out, ils sont les équilibristes de l’épuisement, les énervés du travail, les exigeants de service, les empêcheurs de tourner en rond, ou pour les intimes : « les attachiants… »

Le perfectionnisme, c’est quoi ?
« Le perfectionnisme consiste à se comporter comme si la perfection pouvait et devait être atteinte » (wikipédia)

Plus j’ai couru après la perfection, plus j’ai fait des erreurs d’étourderie, plus j’avais un résultat à côté…
Plus j’ai pris soin de mon image, plus je me suis éloignée des canons de la beauté « moderne », notamment en accumulant des kilos.
Plus j’ai essayé de me dépasser, d’aller toujours plus loin, plus je me suis retrouvée bien isolée, bien seule. (c’est insupportable de vivre avec nous !)

Vouloir toujours autre chose que ce qui est, c’est une énergie de changement et de renouveau mais il s’agit d’apprendre à la doser. Vouloir toujours autre chose que ce qui est c’est aussi fuir le bonheur, c’est ne pas prêter attention à la magie du moment présent, c’est l’insatisfaction râleuse et frustrée.

Pour apprendre à doser cette énergie, notre intuition est notre alliée, ainsi qu’une bonne dose d’amour de soi… Notre corps, notre âme sait quand l’envie de changement est positif ou si il est une fuite. L’amour de soi c’est ce qui nous permet d’écouter notre corps, de ressentir le plaisir : c’est une sorte de téléphone magique qui établit la liaison entre nous et nous…. (notre tête et notre corps, via les sensations de plaisir, de bien-être…).

Aujourd’hui le coeur de mon métier c’est de faire l’expérience du vrai, de s’aimer pour de vrai, d’augmenter l’amour de soi, de prendre du plaisir à vivre. J’ai tenté et je tenterai beaucoup de thérapies pour me mieux me connaitre, la lucidité et le discernement sont un apprentissage quotidien … j’ai perçu clairement que le point de convergence de tout cela,  c’est toujours l’amour de soi (qui réunit pour moi estime de soi, confiance, bienveillance, sagesse…) amour qui définit aussi la qualité de la relation avec les autres. C’est finalement toujours une histoire d’amour, quelque soit l’angle d’approche.

La recherche de perfection a ses préférences.

Certains perfectionnistes le sont avec leur apparence, d’autres le sont avec les autres, quand certains le sont avec leur maison, ou avec leurs défis personnels (sport…) parfois c’est tout à la fois …

Par exemple, quand pour certains l’apparence compte plus que d’ordinaire, c’est de plus en plus difficile de s’aimer avec des kilos en trop, des rides qui ont élu domicile, des cheveux blancs, des bizarreries ici et là, ou des varicosités en pagaille… sans oublier des cernes qui ne s’en vont plus réveil après réveil.

Je rencontre des femmes qui pensaient s’aimer parce qu’elles se trouvaient jolies, elles aimaient leurs cheveux, leurs fesses ou leurs yeux. Elles avaient goût à s’habiller, à se coiffer, à se maquiller. Enfin plus précisément, d’autres les avaient rassurées sur leurs atouts, elles voyaient dans le regard de l’autre une confirmation rassurante qu’elles étaient suffisamment aimables. Elles pensaient s’aimer aussi parce qu’elles aimaient leur job, la vie marchait pour elles : un amoureux, une maison, des voyages, une famille en vue ou autres opportunités à portée de main.

Une fois que la vie avance (et ça commence plus tôt que je ne le pensais…), que certains atouts naturels sont moins évidents… que le regard de l’autre s’arrête moins, qu’une lassitude professionnelle peut se faire sentir, c’est fou comme le sentiment de s’aimer dégringole inexorablement. C’est bien le signe que s’aimer vraiment ne se joue pas dans le regard de l’autre, ni dans les réussites matérielles, que toute l’attention que l’on peut y mettre est souvent inversement proportionnel à la confiance en soi.

Comment s’aimer mieux ?

Il y a une chose que j’ai expérimenté souvent : une femme qui n’a pas ou plus confiance en elle, vous aurez beau lui dire de prendre soin d’elle, qu’elle le vaut bien, qu’il faut qu’elle s’aime avec ses défauts, elle a bien d’autres dimensions d’elle même à explorer, que sa beauté est multi-sources, ce n’est pas gagné !  Cela semble inaccessible à cet instant-là.

Ce que je trouve pertinent c’est d’allier des soins de beauté et une démarche de coaching.
Pourquoi ?

Par les soins de beauté de haute qualité, on apprend à se connecter au plaisir, à ressentir plus de choses grâce aux synergies végétales concentrées, à toucher ce que la nature a de plus beau à offrir, à nourrir l’estime de soi en distillant l’idée que nous sommes les soins que nous nous offrons. Les soins de qualité améliorent la peau et l’éclat du teint, c’est aussi un atout majeur à prendre en compte.

Par le coaching, l’attention se focalise sur nos trésors intérieurs, sur le sens de notre vie ici et maintenant. Retrouver l’envie d’avoir envie c’est LA source de beauté et de bien-être par excellence. Si nous sommes en contact avec notre joie intérieure le plus souvent possible, à travers notre métier, nos projets, nos rythmes et nos rencontres, nous évoluons naturellement vers l’amour de soi, nous nous voulons de plus en plus de bien, et cela s’en ressent tel un ricochet dans toutes nos dimensions.

Le coaching c’est un miroir : le coach nous pose les bonnes questions et NOUS donnons les réponses. Ce qui est bon ou juste pour nous est déjà en nous, le coach accompagne la prise de conscience. Tout ce que vous êtes : votre apparence, vos défauts, vos qualités, vos doutes, vos rêves, vos talents sont une partition qu’il vous appartient de décrypter, c’est une composition qui a tout en elle pour faire de belles expériences, pour vivre du bonheur. le coaching c’est  regarder qui nous sommes et devenir qui nous sommes, accepter ce qui est et en faire une énergie pour évoluer et créer une vie qui nous plaît. Un coach a un regard extérieur et aiguisé qui aide à regarder autrement des choses que nous n’arrivons pas à voir positivement, ou à regarder ailleurs, nos autres facettes inexplorées.

Les cadeaux de la vie sont déjà là, c’est à nous d’apprendre à les reconnaître…. L’amour de soi et la connaissance de soi sont nos jumelles comme nos loupes, pour voir la vie à 360°.

Le coffret « AMOUR de SOI »

Pour que cet article ne soit pas juste des mots, j’ai proposé à une coach de se joindre à Heuliad pour créer un coffret dédié à « l’AMOUR de SOI »
Un coffret pour soi ou un coffret à offrir à celles que l’on aime… une idée cadeau pour la fête des mères, pour les femmes !

 

offre sylvie

 

Le coffret comprend 3 trésors :

 

  • 1 ou + SOINS HEULIAD
    pour un moment minimum de 45 €, au choix

 

 

BB CREAM HEULIAD

 

  • 1 SEANCE DE COACHING « Destination Lumière » avec Sylvie Liger
    (1h, 70 € tarif exclusif spécial découverte)

 

 

PHOTO SYLVIE

Voici l’invitation de  Sylvie : « Destination lumière du rêve à la réalité »

« Mon métier-passion est d’aider mes clientes à SE DEPLOYER pour devenir la puissante créatrice de leur toute nouvelle réalité souhaitée (et non plus endurée), et contribuer à l’élévation du niveau de bonheur individuel, familial et collectif.
Avant notre rencontre, vous recevrez un questionnaire préparatoire où vous aurez la possibilité de poser votre voeu de transformation souhaitée.
A l’issue de cette heure passée ensemble, vous repartirez avec : de l’enthousiasme, l’envie de faire un pas (ou deux) très rapidement, des idées et des pistes qui vous aideront à mettre les choses qui vous tiennent à coeur en place efficacement, une action puissante à poser pour déclencher la transformation souhaitée.
J’anticipe joyeusement notre rencontre et ma contribution à votre voyage vers votre Lumière. » *

-Séance par Skype ou à Vannes-

  • EN CADEAU :

Heuliad vous offre le livre « L’ESTIME de MOI, se faire confiance, petites astuces pour des filles déjà parfaites » signé Sylvie Liger.

FIN DE L’OFFRE.

ou Contactez-moi par mail pour en profiter.

Tarif du coffret : à partir de 115 € selon vos choix de soins Heuliad.

* En savoir sur Sylvie Liger : coaching Pro, coaching de vie, coaching holistique et Thérapies brèves (EFT) ancrée à Vannes « Nouvelle perspective »

livre

PARTENARIAT SYLVIE LIGER

COACHING SYLVIE

COFFRET SYLVIE LIGER