La philosophie, le sens des cosmétiques Heuliad, une approche de la beauté exaltante et vraie, un cheminement pour être actrice de son bien-être… un état d’esprit !

Préambule poétique

Cher parfum,

Tu es assez décrié ces derniers temps
Tu es utilisé par certains sous ton jour le plus sombre* alors sans doute ceci explique cela…

Tu sais pourtant être tout autre, tu sais rayonner d’un « je ne sais quoi » qui ne s’oublie jamais
Tu es rejeté, défié, caricaturé, trituré, évincé, quelle épreuve de vie !

La vie justement, parlons-en, avec tout ce que tu entends tu as de quoi te décourager de sentir si bon, avec tout ce qu’on entend, il y a de quoi te quitter pour de bon.
Tu as encore le courage de te laisser approcher par quelques-uns, quelques passionnés, qui te hument, te désirent, te kiffent juste pour s’enivrer d’émotions, de vibrations, de souvenirs.

Quelle aventure pour te denicher, t’alchimiser, te dévoiler, te révéler, n’aurais-tu pas par-dessus tout le goût de la rareté, de l’exquis, du mystère, de la passion ?
Mais que c’est bon de te sentir, de sentir la vie, d’oser la différence, l’inconnu, d’oser l’ailleurs aussi : cet ailleurs irrésistible qui se révèle être finalement une partie de nous, notre âme peut-être ?

Elise Le Pallabre.

*parfum de synthèse entre autres.

Je suis de celles et de ceux qui sont amoureux des parfums. Pas de n’importe quels parfums. Les parfums naturels, les parfums issus de la nature, les parfums vivants, les parfums qui parlent de nous, qui sont un miroir de notre essence, bref une discussion intérieure entre une senteur, nos sens et notre « moi » !

Du parfum dans ma crème ?

J’entends souvent cette question : « Est-ce qu’il y a du parfum dans vos crèmes Heuliad ? » et ce qui suit juste après –  » Non, parce que je suis allergique en fait, je ne prends que des crèmes sans parfum ».

Je réponds alors : « Oui j’ai des parfums dans mes crèmes, ce sont des parfums composés d’huiles essentielles pures et naturelles, différentes selon les crèmes, les saisons, les personnalités « . Comment dire aussi que ces parfums-là sont un symbole de notre vision de la vie, en même temps qu’une ode à la différence, à l’authenticité, à la biodiversité.

Cet article me permet de développer mon choix pour ces parfums naturels parce que je n’ai pas toujours l’opportunité de le dire quand on discute dans la vraie vie. Aujourd’hui, il est plus que quotidien d’entendre les méfaits des parfums, les réactions, allergies, intolérances dont ils sont responsables. A entendre les messages de prévention un peu partout, il faut croire que la grande majorité d’entre nous est ultra allergique à tout parfum.

Je ne nie pas que beaucoup de réactions existent réellement, par contre je me demande surtout à quoi c’est dû ? Pourquoi est-ce devenu un tel souci, une telle peur ? La réglementation sur les cosmétiques, et sur les parfums viennent cautionner et accréditer pleinement cette peur ambiante, en obligeant les fabricants à afficher sur les packagings les allergènes (naturels ou pas, indifféremment) présents dans les soins. La publicité de son côté enfonce le clou en affichant partout fièrement « Sans parfum » sur les packagings des cosmétiques.

Pourtant ce n’est pas si simple : balayer « les parfums » d’un revers de la main n’est pas un geste si évident pour tout le monde, une minorité peut-être, une minorité quand même.
Le mot « parfum » désigne plusieurs réalités très différentes.

Quel Parfum exactement ?

Le parfum de synthèse

La majorité des parfums utilisés dans la cosmétique sont des parfums de synthèse, cela signifie que la senteur d’une vraie plante est imitée en associant des molécules qui sont créées et associées pour cela, ces molécules prises individuellement peuvent exister dans la nature, mais l’association de ces molécules n’existent pas dans la nature. Elles sont synthétisées, pour être reproductibles à l’identique de façon quasi infinie par l’Industrie, et à un coût faible. Les molécules peuvent aussi être artificielles, cela signifie que ces molécules individuellement ou en association n’existent pas dans la nature, elles sont fabriquées de A à Z.

Le parfum d’origine naturelle

Quand il est précisé que les parfums sont d’origine naturelle, ils existent sous 2 formes possibles :

Forme 1 : Ce sont par exemple des extraits d’huiles essentielles : seules les molécules odorantes sont conservées. Pour optimiser le rendement issu de la distillation des huiles essentielles, les plantes peuvent être chauffées à haute température, les plantes sont issues d’une agriculture intensive, et la distillation est compartimentée pour séparer toutes les molécules de l’huile essentielle : recueillir les molécules légères et odorantes d’un côté, les molécules plus « lourdes » de l’autre, et ainsi de suite suivant l’utilité de chaque molécule. Au final les huiles essentielles (plus tellement essentielles en fait) peuvent aussi être coupées ou diluées dans des solvants pour diminuer le coût de ces matières premières et les rentabiliser.

Ce ne sont donc que des « bouts » d’huiles essentielles qui se retrouvent dans les parfums qui sont pourtant bien des parfums d’origine naturelle. Oui, tout a commencé par une plante.

Cette façon de faire peut être réalisée plus ou moins bien dans les règles de l’art, ce qui donne des disparités de qualité énormes, et c’est très compliqué de savoir ce qui se fait réellement : chaque fabricant donne très peu d’informations, même aux marques qui leur achètent ces parfums : nous touchons là à des secrets de fabrication, à des formules exclusives… Nous saurons juste que ces parfums sont d’origine naturelle et nous connaîtrons les allergènes en présence.

NB : Pour certains de mes soins Heuliad, j’ai choisi une petite entreprise, synerga, qui réalise dans les règles de l’art un conservateur naturel, le naticide, pour participer à maintenir l’équilibre bactérien, j’ai pu obtenir de savoir que c’est un extrait 100 % naturel issu de l’amande amère, qui se révèle être puissamment anti-bactérienne, il n’y a pas d’allergènes dans cet ingrédient et il est considéré comme un parfum d’un point de vue règlementaire. Je l’ai choisi pour ma part pour sa vertu anti-bactérienne, et non pour jouer le rôle de parfum des soins.

Forme 2 : Les parfums sont réalisés en associant des huiles essentielles pures et naturelles. J’ai choisi cette formule là pour les soins Heuliad.

Cela signifie que l’huile essentielle est distillée de façon à récolter in fine l’ensemble des molécules qui la composent. Il faut savoir qu’une huile essentielle peut être composée de 400 molécules…
Une huile essentielle dite « pure et naturelle », n’est pas dénaturée, ni décolorée, ni coupée, ni diluée dans un solvant, elle ne comporte aucun résidu d’autres plantes, elle est non modifiée de quelque façon que ce soit. Idéalement,  elle est aussi chémotypée (cela se prononce Kémotypée), cela signifie que l’on connaît précisément le détail de ses molécules, dans leur proportion respective, ce qui donne une indication précieuse sur ses actions et contre-indications par la suite.

Pour une même plante comme le romarin, le chémotype illustre les différences de compositions de chaque huile essentielle de romarin (verbénone, ou camphré etc ….) en fonction de l’environnement de la plante, de l’ensoleillement qu’elle a reçu, la composition du sol, le moment de la récolte.. Une huile essentielle est un concentré de toute la vie qui se joue en elle et autour d’elle, à un temps donné… ceci est en mouvement perpétuel et donne une identité olfactive à la fois unique, bouleversante et puissante !

La bonne question :

Les huiles essentielles contiennent naturellement des molécules classées officiellement parmi les allergènes (linalol, géraniol, citral, limonene par exemple ), mais le débat s’ouvre ici : ces allergènes vont-ils forcément créer une réaction quand ils sont contenus dans des huiles essentielles pures et naturelles, autant que quand ils sont contenus dans un parfum de synthèse ou un parfum dénaturé ? L’absence de ces allergènes garantit-elle une absence de réaction ?

Réflexion toute personnelle

Je vais évoquer une chose qui n’est pas vérifiée dans le monde scientifique conventionnel, rien d’officiel donc, c’est une observation et du bon sens, que d’autres professionnels des plantes partagent aussi mais ça n’engage personne d’autre que celui ou celle qui le dit…

Je disais qu’une huile essentielle peut se composer de 400 molécules différentes. On peut se dire que ces molécules, toutes aussi différentes les unes que les autres, sont là par hasard, que nous pouvons en ajouter, en enlever à loisir, qu’elles ne communiquent pas entre elles, ce ne sont que des molécules. On peut aussi se dire que la nature a bien fait les choses, que ces molécules s’équilibrent entre elles, qu’elles sont là pour une bonne raison même si nous ne comprenons pas tout !

Nous savons que sur ces 400 molécules, certaines sont par exemple irritantes mais ont des vertus cicatrisantes, d’autres sont apaisantes, d’autres anti-bactériennes, ou allergisantes et chacune de ces molécules sert à exprimer les vertus des autres en équilibrant leurs inconvénients respectifs. La molécule irritante pourra cicatriser sans irriter car elle est apaisée par la molécule apaisante en présence aussi, si je simplifie…

Cela induit que si nous dénaturons les ingrédients qui composent les parfums, et que nous intégrons ces parfums dans des crèmes elles-mêmes composées d’autres ingrédients naturels ou synthétiques, nous prenons le risque de réactions inappropriées, désagréables liées à un effet cocktail (trop d’ingrédients en présence et des dosages non judicieux)… Ces réactions pourraient aussi être liées au fait que les molécules ne sont pas bien ou pas du tout assimilables par nos cellules, elles ne sont pas reconnues car ces molécules associées artificiellement sont inexistantes dans la nature et dans notre mémoire cellulaire et créent in fine un stress cutané, immunitaire.

Ces réactions fortes s’observent beaucoup moins ou pas, avec des huiles essentielles authentiques…  J’ai eu plusieurs fois le cas de personnes qui étaient allergiques depuis des années à la sauge ou la lavande mais aussi au linalol des agrumes ou autres … et qui mettaient certains soins de haute qualité (mode de production artisanal, synergies judicieuses) que je proposais avec des parfums composés d’huiles essentielles pures et naturelles de lavande, de sauge, de citron, et aucune réaction n’apparaissait. Sans doute tout simplement parce que la peau les reconnaît, qu’elle peut en faire en bon usage pour s’équilibrer, et parce que les molécules sont de qualité et s’harmonisent entre elles : elles passent tranquillement la peau pour venir interagir de façon utile avec nos cellules. Peace and Love en somme !

Je mets à part 2 choses : (et j’en parlerai dans mon prochain article!)

– les réactions liées à l’acidose (très fréquente aussi) : Les huiles essentielles pures et naturelles mettront en lumière une peau qui est en acidose et en excès de toxines, la réaction cutanée sera alors une confirmation : les huiles essentielles ne seront pas la cause du problème, mais vont l’amplifier de façon désagréable. C’est le cas aussi avec des peaux très déshydratées.

– les réactions allergiques : même si nous sommes allergiques au bouleau ou autre, nous pouvons par ailleurs mettre sur sa peau, ou humer pleinement d’autres senteurs sans gêne particulière : la nature exalte des senteurs riches et variées qui interagissent avec nos cellules et nous font dire « j’aime ou j’aime pas » mais par forcément en provoquant une réaction physique violente, encore moins une réaction systématique à toute senteur ou parfum présents dans notre environnement. Etre allergique à tout parfum invite vraiment aller voir plus loin, cela ne peut pas être une fin en soi, le mal est ailleurs…

Un parfum incomparable

Les huiles essentielles, les macérats de pétales de fleurs, les teintures mères de plantes, les absolues, les concrètes, sont pour moi des cadeaux de la nature. C’est bien l’Homme qui a cherché comment révéler ces senteurs, comment les extraire, comment les alchimiser, la créativité oui ! mais la clé c’est de ne pas dénaturer les plantes, de les chauffer à très basse température si il faut les chauffer, les presser en douceur, les macérer longtemps dans de bonnes huiles et alcools végétaux. Cela change tout. Respecter la vie, la nature, cela change tout !

Ce respect nous ouvre les portes de vraies émotions, les huiles essentielles pures et naturelles ont une âme et parle à la nôtre. Un parfum est un concentré de la plante, il porte toute la puissance  de la vie sur Terre, de ce tout ce que nous ne connaissons pas encore. Un parfum nous ouvre une certaine conscience de la beauté de la nature, de sa subtilité, et de ce qui nous relie très fort à elle : la vie, ce fil fragile et bouleversant. Et je ne vous parle pas des chouettes effets concrets également sur la peau, de ces parfums de nature …

Notre goût pour tel ou tel parfum nous parle de nous, de nos trésors intérieurs comme de nos peurs : le parfum est un allié pour se connaître, se reconnaître, dire qui nous sommes, qui nous voulons être dans ce monde. Les parfums naturels éveillent et équilibrent nos émotions, distillent de la vie, de l’énergie là où ils se passent, là où ils se vaporisent…

Les parfums suaves réveillent notre sensualité, notre rayonnement naturel.
Les parfums acidulés nous encouragent à passer à l’action, à écouter notre envie de concrétiser nos rêves.
Les parfums fleuris nous rappellent le pouvoir de l’amour, de la beauté pour vivre la vie au présent et intensément.
Les parfums boisés inspirent d’écouter notre intuition, de découvrir qui nous sommes vraiment et d’ETRE qui nous sommes vraiment.

Cela ne s’explique pas tellement, cela se vit.

Exemple :

Impact émotionnel des senteurs naturelles, extrait du magazine Emotion spa (novembre 2014)

« La cannelle développe la créativité »- Brume micellaire, crème d’amour, émulsion caressante corps – Heuliad
« La menthe éveille les sensations » – Futur sérum facétieux – Heuliad
« L’orange amère atténue la mélancolie, calme les nerfs » – Futur sérum facétieux – Heuliad
« Le patchouli donne du courage,  du tonus et de la joie »  – Sérum de sérénité – Heuliad
« L’Ylang-ylang lutte contre la tristesse et la morosité »  – Crème talentueuse – Heuliad

Conclusion

Pour toutes ces raisons, je n’ai pas peur des parfums, j’accepte l’idée que certains ne me plaisent pas ou ne plaisent pas à d’autres. Je peux accepter aussi que mon corps fasse une réaction épidermique, et je me demanderais alors à quel évènement ou émotion j’ai associé ce parfum pour faire une telle réaction.

Je préfère prendre soin de moi avec des cosmétiques vivants, qui m’inspirent, qui suscitent des plaisirs sensoriels, qui m’accompagnent selon l’humour du jour.
Je préfère la vie, avec toutes les surprises qu’elle sait créer, une véritable carte aux trésors ….
Je préfère sans hésiter la nature avec tous ses talents, ses intensités comme ses subtilités, la nature qui nous bouscule et nous inspire tant !

Je milite pour que ces parfums naturels conçus avec amour par des passionnés de la Terre et des plantes, perdurent et durent encore longtemps.

 

Senteur naturelle agrumes

Ylang-Ylang flowers.

cannelle - cosmétiques Heuliad

Geranium oil - skincare Heuliad

Huiles essentielles - Heuliad

Crédits photos : fotolia

La dernière fois j’ai écrit sur l’énergie féminine, dans l’article « happy wife, happy life », c’est au tour de l’énergie masculine d’être à l’honneur.

Les hommes sont l’archétype de l’énergie masculine, évidemment je ne vous apprends rien, mais si c’était aussi simple, ce ne serait pas drôle… L’énergie masculine est aussi présente chez nous les femmes, parfois plus que moins d’ailleurs. Chez les hommes l’énergie masculine peut être aussi à l’inverse peu sollicitée, ce qui commence à compliquer les choses pour saisir l’essence de cette énergie masculine ! Bref tout dépend comment se joue et se partage en nous ce duo « énergie féminine & masculine » qui nous constitue !

Classiquement, histoire de bien comprendre : une femme a naturellement une énergie féminine et aura à en prendre vraiment conscience pour que cette énergie rayonne avec fluidité. Elle aura tout au long de sa vie à apprivoiser son énergie masculine pour qu’elle soit au service de son féminin, pour l’aider à concrétiser ses projets et son bonheur dans la vie réelle.
Un homme, lui, a naturellement une énergie masculine, et aura le défi pendant sa vie d’écouter son énergie féminine :  la laisser impulser ses projets, lui permettre de prendre du recul et de la hauteur pour équilibrer et apaiser ses luttes intérieures (et extérieures !).
Ce n’est pas ce qu’il y a de plus simple à faire en pratique… ni pour les femmes, ni pour les hommes.

Action !

L’énergie masculine c’est à la fois l’action et la constance, et plus précisément la constance dans l’action. Cette énergie nous pousse à concrétiser, à agir, à commencer, à oser. Et paradoxalement une fois qu’on se plaît quelque part, elle pourrait assez, si on n’y prend pas garde, nous pousser à rester dans notre zone de confort, à ne pas changer une équipe qui gagne, voyez-vous ? Au risque de s’endormir sur ses  lauriers, de rater le coche du changement, de s’autodétruire faute d’un nouvel élan, l’action en roue libre en quelque sorte.

Cette énergie peut donc nous entretenir dans le réflexe d’agir, agir, agir : « pourvu qu’on agit on est forcément efficace et utile, non ? », et perçu comme tel par les autres. Le côté positif de l’énergie masculine est d’avancer, de conquérir, de suivre le cap. Encore faut-il avoir l’objectif… et l’impulsion de départ, puis des valeurs fortes pour tenir sur la durée et se remettre en question régulièrement.

La source de cette impulsion et de cette remise en question est donnée par l’énergie féminine : l’intuition initiale, la présence bienveillante, l’amour,  sont le contexte essentiel pour rendre les réalisations possibles.

L’énergie féminine aide à conscientiser que nous sommes un tout, que les autres sont là et co-agissent avec nous, que nous vivons sur Terre, que nous avons des intérêts communs et une source de vie commune. Le féminin peut sembler à cet égard assez abstrait et vaporeux, envahissant parfois, chaleureux et subtil d’autres fois.

L’énergie masculine est là à l’inverse pour nous dire que nous sommes une partie du tout, pour nous individualiser, nous faire prendre conscience de notre différence, de nos atouts, de notre existence en tant qu’individu libre et puissant : la fameuse goutte dans l’océan qui a elle seule peut très faire déborder le vase. La force, la lame affûtée et le concret comme leitmotiv.

Je simplifie volontairement bien sûr, mais dans les grandes lignes, c’est bien cela. C’est dire si nous avons autant besoin de l’énergie masculine que féminine en nous pour vivre une belle vie, pour vivre ensemble, pour décider, pour entreprendre, pour aimer, pour vivre !

Au final, assez souvent, les femmes travaillent  à exprimer plus d’audace, et les hommes réfléchissent à concrétiser plus de collectif dans leur quotidien…

 

phare de groix web

Puissance !

Le symbole de l’énergie masculine peut ainsi être le phare, au milieu de l’océan, fort et puissant au milieu d’une mer immense et en mouvement perpétuel qui elle symbolise l’immensité du féminin. Oui autrement dit le symbole phallique dans toute sa splendeur ! L’énergie masculine est puissante, et a besoin de se sentir puissante pour partir à la conquête et garder le cap : Ce sens de la conquête est une qualité qui a besoin d’être reconnue, valorisée, encouragée, régulièrement.

L’énergie masculine ne se déploie que sur un terreau fertile. Ce terreau fertile c’est de sentir un puits d’amour inconditionnel autour de lui, d’être complimenté et soutenu avec enthousiasme.
Tiens cela fait un peu penser à des supporters qui crient pour encourager leur équipe de foot, ou à la foule qui encourage les sportifs sur le tour de France… mais aussi à un politique soutenu inconditionnellement par son conjoint pour arriver sur une haute marche du pouvoir !
Plus intimement, l’homme a besoin d’être admiré et désiré pour nourrir son envie de vivre et d’avancer.

Quand l’énergie masculine est ultra mobilisée cela se manifeste par exemple à travers un sens exacerbé de la compétition, le goût d’être différent, d’être le meilleur, de faire les choses seul,  le besoin d’obtenir ce qu’on veut par la force, le besoin d’avoir le pouvoir, de diriger avec autoritarisme pour mettre les autres au service de ses intérêts, une tendance aussi à ne travailler que pour des intérêts personnels, à rationaliser tout et à assouvir prioritairement des plaisirs matériels.

Cette énergie masculine peut sembler aggressive bien souvent, et pourtant ce mot « agressivité », étymologiquement signifie « aller vers ». Cela change tout ! Cette énergie cherche le contact mais a oublié d’emporter avec elle sa valise de douceur, son énergie féminine en flacon, pour aller vers l’autre en étant entier, en étant équilibré, en étant bien… D’où une force non canalisée en fait et un besoin de comprendre que briller par soi-même n’implique pas d’éteindre les autres, de se battre contre le autres, d’éliminer les autres : la force est un atout magique pour avoir le courage d’aller plus loin ensemble.

Il n’est pas nécessaire d’éteindre la lumière de l’autre pour que brille la nôtre.
Gandhi

A l’inverse, une énergie masculine est peu flagada, donnera un comportement relativement lymphatique, à travers des personnes qui ont du mal à décider, à tenter des expériences, à s’affirmer, à prendre leur place dans une équipe, qui se font marcher facilement sur les pieds comme on dit !

Quand l’énergie féminine vient se marier avec l’énergie masculine, cela donne un souffle humaniste, collectif, qualitatif, esthétique, écologique aux projets qui sont mis en place : cette conscience, plein d’hommes l’ont  vous l’aurez compris, tout comme plein de femmes savent aussi suffisamment mobiliser leur énergie masculine pour oser de belles choses, concrètement.

Au quotidien

J’avais envie de finir cet article en soulignant quelles belles personnes peuvent être les hommes, nos hommes tout particulièrement quand ils vivent en bonne intelligence avec leurs énergies masculine-féminine. C’est un peu une déclaration d’amour aux hommes, quelques mots facétieux pour  exprimer que nous reconnaissons leur façon différente et bien à eux, d’aimer et de vivre.

Nous les femmes oublions souvent à quel point nos hommes nous aiment fort : leur façon de nous le montrer ce sont par exemple tous les services qu’ils nous rendent (Ils sont dans l’action !). Nous sommes parfois plus en attente d’un mot, d’une parole compréhensive, d’une écoute, d’une discussion profonde et nous ne voyons plus tout ce que vous faites pour nous rendre service. Penser à changer les essuies-glace de notre voiture, réparer la porte du dressing qui a rendu l’âme, aller chercher les enfants à l’école parce que nous avons un empêchement, ramasser les pommes dans l’arbre quand elles sont mûres… Nous pourrions avoir tendance à nous dire que c’est normal ! Mais pour eux, l’idée c’est vraiment de prouver leur amour en le faisant. C’est une preuve d’amour. A nous de la reconnaître.

Moi je sais que mon mari m’aime par exemple quand il me demande si je veux un fruit pour le dessert : Je le vois de loin, alors qu’il ne sait pas que je le regarde : il prend le temps de choisir le fruit mûr à point, juste bien comme il faut, il le rince et le sèche même. Il m’aime dans ces moments là ! Comment ne pas s’en aperçevoir ?
Cela peut sembler cliché, mais c’est assez parlant, non ?

Essayez de prêter attention à toutes ces choses qu’ils font pour nous, à tous ces moments où ils nous ont aidé à réaliser nos idées, nos lubies, même nos rêves les plus surprenants parfois…
Même si bien sûr cela ne suffit pas à épanouir un couple… c’est une contribution qui mérite d’être vue !

Par ailleurs un homme qui a des projets, qui proposent de nouvelles suggestions, qui veut créer une entreprise, changer de job, investir, est un homme qui va bien, qui veut le meilleur pour sa famille. C’est aussi un signe d’équilibre entre l’inspiration, le sens de l’intérêt collectif (sa famille ! et la société plus largement ensuite, avec un projet qu’il pressent comme utile) et le goût de l’action, l’envie de réussir à titre personnel… un homme complet, un homme qui a mis son énergie féminine au service de son masculin, un homme qui exprime sa puissance et qui la met au service de valeurs altruistes  ! et c’est bien ce qui plaît aux femmes … affirmons-le !

Parenthèse

Je n’irai pas sur le terrain glissant des taches  ménagères, là c’est peut-être l’exception qui confirme la règle ? Certains agissent là aussi (merci à mon homme d’être de ceux-là !) mais d’autres ont oublié d’agir dans ce secteur de la vie, c’est vrai également ! L’éducation n’est pas non plus innocente. Bref…

Je n’irai pas non plus sur le terrain de ce qui se dit aujourd’hui : « les femmes se comportent comme des hommes », et « les hommes se sont perdus, ils se féminisent ». A mon sens, cela revient à ne pas imaginer que le masculin ET le féminin pourraient bien être en chacun de nous, et que nous sommes libres d’exprimer ce duo comme nous le souhaitons, quitte à déranger les croyances et stéréotypes établis sur les genres humains aux 4 coins du monde.

Plus largement dans la vie, je suis toujours émerveillée de voir comment les couples se sont assemblés et comment ils évoluent au gré de leur masculin et de leur féminin. Ces énergies s’attirent inexorablement, sous toutes les formes possibles, ces énergies se reconnaissent toujours, se complètent toujours, s’entraident magnifiquement si l’amour est là.

Ces énergies ne sont pas là pour être jugées, stigmatisées ou stéréotypées que ce soit pour nous-même ou à travers les attitudes des autres ( « t’es pas assez féminine », « t’es trop féminin », patati patata… : Pour toutes et tous, ces énergies dansent en nous selon notre éducation, notre culture, nos moments de vie, nos envies, nos doutes, nos prises de conscience : ce qui compte c’est de mieux connaître ces énergies, de les expérimenter en conscience, pour ne pas les subir, ne pas se sentir enfermée ni dans l’une ni dans l’autre, mais au contraire  jouer avec elles :  jouer à  les mettre en scène ensemble dans notre vie.

Je ne vais peut-être pas finir l’article en disant « aimons-nous et aimons-nous les uns les autres  » mais bon… ce que je pense y ressemble plutôt bien, alors va pour cette phrase de fin !

Dans les soins Heuliad

Dans mes cosmétiques, certains sont tout particulièrement dédiés à harmoniser et alchimiser cette énergie masculine en soi, pour que tout soit fluide entre notre féminin et notre masculin.

  • l’Emulsion pacifiste, qui porte l’énergie du printemps, une énergie qui encourage à passer à l’action, à pacifier ce qui est en conflit en soi, à accueillir l’inspiration, à oser avancer vers de nouveaux horizons, un nouveau cycle.
    C’est à l’image des graines : les plus fortes ont germées entre l’hiver et le printemps, elles grandissent chaque jour un peu plus, la sève monte dans les arbres, la nature se réveille, la vie s’exprime pour de vrai !
  • L’émulsion de famille, qui porte aussi l’énergie du printemps, qui est intéressante pour se rappeler que l’énergie masculine prend racine dans un terreau fertile : nous sommes un tout en même temps que d’être une partie essentielle du tout.
  • La crème talentueuse, une crème généreuse et active dans la réparation de ce qui est abîmé, qui porte l’énergie de l’hiver, symbolise un meilleur équilibre entre donner et reçevoir. Donner étant masculin, reçevoir étant féminin…

 

énergie féminine et masculine

Crédits photo : Fotolia

Le pouvoir des femmes

J’ai entendu cette phrase de la bouche de « René » (cf Céline Dion), « happy wife, happy life » qui pour lui résumait son secret du bonheur, son repère pour garder le cap de leur vie qui est tout sauf ordinaire.

A première vue cette formule peut donner une impression bizarre sur l’équilibre de la relation de couple …. comme si il se soumettait aux désirs de l’autre pour ne pas faire de vague, suivre le sens du courant tout le temps, mais le courant de l’autre, de sa femme… et puis en y réfléchissant… Comment ne pas remarquer l’impact immense de l’énergie féminine au quotidien ? A-t-il raison de suivre ce courant finalement ?

L’énergie féminine c’est la remise en question, l’altruisme, l’encouragement, la solidarité, la créativité, la sensualité et la conscience d’être tous reliés et sur une Terre magnifique et fragile. Symboliquement, l’énergie féminine c’est la mer qui monte et descend en se jetant puissamment ou subtilement sur le phare immobile et ancré (qui lui représente l’énergie masculine).

Femme libérée - heuliad -Fotolia

En Aparté
Les hommes comme les femmes ont ces énergies en eux, pour avancer dans la vie et s’équilibrer intérieurement, on ne le dit jamais assez ! Alors pour ne pas réduire l’énergie féminine aux seules femmes, je parle donc « d’énergie féminine ». Les exemples restent néanmoins plus simples à démontrer en parlant de l’énergie féminine des femmes, et comme je suis une femme, je parle aussi de ce que je vis en tant que femme…

Exemples vécus :

Je suis de bonne humeur, toute ma famille est de bonne humeur
Je suis triste ou énervée, toute la famille va très vite partir en live et cela à peine posé le pied par terre : l’énergie, le ton de la journée est posé très vite !
Je suis angoissée et les choses tournent mal de suite, dès que les enfants se lèvent ou que le téléphone sonne, même ceux que je ne connais pas ont l’air d’être angoissés en même temps que moi…
Et si je suis gaie, enjouée, tout se met au diapason…. ça rigole ici et là !

Cela m’a longtemps décontenancée et agacée, parfois encore aujourd’hui… Je me disais « mais vivez votre vie, laissez-moi avec mes émotions, cela va passer », ou je me disais que je devais être un dictateur qui s’ignore, tant j’avais d’impact autour de moi. Bref je voyais cela d’un très mauvais oeil, je n’y comprenais rien et j’aurais voulu passer inaperçue bien souvent.

C’est encore plus marqué depuis que je suis maman, de 2 filles, qui sont de vrais miroirs, très jolis mais parfois on ne veut pas se voir en stéréo…

Accepter ce pouvoir

J’ai posé la question à beaucoup, j’ai lu ce qui se disait sur le sujet, j’ai fait des thérapies, et puis tout menait à la même réponse : C’est ainsi !

Les femmes ont un pouvoir magnétique, les femmes ont par nature cette énergie : elles accueillent et donnent la vie, elles ne donnent pas seulement la vie aux enfants, elles insufflent la vie là où elles sont. Elles offrent de la vie, de la vitalité quand elles aiment. Elles captent et sentent ce qui est vivant, elles sont des passeuses de vie, d’EMOTION.

C’est comme une loi de la nature, elle existe et c’est à nous de vivre avec ou pas. Se rebeller contre cela, c’est nager à contre-courant et nous n’en sortons pas facilement…

 

  • Un pouvoir mal accepté

Si ce pouvoir est refusé, mal vécu, rejeté, écrasant, ou a été humilié ou bien bafoué par des violences diverses, cela se traduit par des phénomènes de ce type :

Les femmes peuvent verrouiller ce qui est vivant autour d’elles : par un regard cassant sur ce que font les autres, en jugeant férocement ce qui se passe autour d’elles, en surprotégeant leurs enfants, en frustrant leurs maris, en râlant avec une grande persévérance.
Les femmes peuvent oublier de vivre, peuvent s’oublier, prendre alors du poids ou en perdre beaucoup, elles se sacrifient aux autres, se consacrent aux bonheurs des autres, des enfants, des proches, des collègues… Elles renoncent à  leurs propres désirs, à leurs idées, et ressassent indéfiniment.
Les femmes peuvent vouloir très fort et manipuler pour avoir ce qu’elles veulent, elles séduisent, soumettent l’autre à leur désir. Elles peuvent mettre l’autre en dépendance, se rendre indispensable, et vouloir tout maîtriser, tout organiser, tout superviser, tout choisir. Elles organisent ainsi leur liberté comme elles le veulent en coulisses d’une organisation bien huilée. Elles peuvent laisser l’autre penser qu’ils dirigent la manoeuvre mais en fait elles décident dans l’ombre de tout car elles ont anticipé les choses avec précision !

Nous apprenons ce pouvoir avec les femmes qui nous ont élevées, que nous avons cotoyées pendant l’enfance, alors ce n’est pas toujours très réussi comme conquête de ce pouvoir…
Ré-apprivoiser ce pouvoir s’apprend alors par soi-même, chacune à sa façon, chacune à son rythme.

 

  • Un pouvoir apprivoisé

Pour une femme, la clef qui permet d’équilibrer ce pouvoir, la clef pour fluidifier la vie en elle, l’accueillir et la redonner : c’est de prendre soin d’elle. Une femme a tendance à croire que si elle s’offre un soin de détente, ou des vacances seules, ou une jolie chose rien que pour elle, c’est qu’elle est égoïste, individualiste, indigne ! Si elle a des enfants tout particulièrement, c’est un chemin de croix pour accepter cette idée de prendre soin d’elle, pour de vrai, et tous les jours ! Croyez bien que je ne jette pas la pierre, je vis ce défi-là aussi de mon côté et ce n’est pas simple.

Ce qui compte c’est d’intégrer l’idée que puisque ce qui émane de nous a tant d’impact et de puissance autour de nous, il est de notre devoir de prendre soin de ce que nous émettons.
Si nous sommes trop frustrée, il est d’utilité publique, enfin d’utilité familiale en tous les cas … de prendre soin du pourquoi de ces frustrations.
Si nous nous ennuyons trop, c’est à nous de nous ressourcer pour avoir l’énergie de lancer de nouvelles idées ou initiatives.
Si nous trouvons un sens à notre vie, il est essentiel d’entretenir cette flamme et de la partager, en l’attisant en soi d’abord…

Jouer avec ce pouvoir

Une femme bien dans sa peau (ou une énergie féminine assumée et harmonisée) qui prend acte de ressourcer son énergie dans ce qui lui plaît, a un grand pouvoir de créer du bonheur. Une femme qui trouve sa place dans la vie publique, qui ose accomplir ses rêves et travailler en accord avec elle-même, qui a sa juste place aussi dans la vie de famille aura des « symptômes » de ce type dans la vraie vie :

Elle a une intuition « magique », va créer de jolies choses, aura des idées originales et envie de créer son entreprise, ou de proposer une nouvelle idée dans l’entreprise qui l’emploie. Comme par hasard, elle proposera des projets humanistes, solidaires, éthiques, sociaux ou environnementaux, elle saura créer des rapports humains plus agréables et plus créatifs, elle pourra encourager les autres sans se sentir en compétition : la réussite des autres profitent à tous.

Elle sera attractive, séduisante, rayonnante, naturellement…
Elle donnera envie aux autres de donner le meilleur d’eux-mêmes, de participer à une aventure plus grande que soi, de travailler ensemble et de profiter de cet enthousiasme, de le vivre ici et maintenant. Avec ses enfants de la même façon… pour qui elle devient un modèle inspirant.

Elle libèrera son énergie pour des causes justes, elles déplacera des montagnes pour des valeurs fortes et des causes universelles.

Où est la vie ?

Cela semble idyllique tout cela, j’ai un peu synthétisé évidemment mais l’idée fondamentale reste là et bien là. Les femmes ont à bien comprendre que la façon la plus efficace de prendre soin de leur famille, de leur couple, de leurs proches c’est de prendre soin d’elle-même. C’est leur bonheur qui rayonne, qui fait du bien, qui élève des enfants équilibrés. Ce n’est pas tout ce qu’elles font qui compte, c’est ce qu’elles sont qui est déterminant. L’énergie féminine nourrit, inspire, encourage, exalte, quand elle est fluide, naturelle, authentique.

La femme ou l’énergie féminine, c’est le don d’accueillir la vie et de la diffuser. Tout ce qui est vivant entretiendra cet élan…

Quelques idées qui nourrissent et entretiennent notre énergie féminine !

– Des paroles bienveillantes et positives à son propre égard (S’aimer soi-même)
– Du rire
– Des soins du corps
– De l’activité physique
– Des relations sexuelles
– De la danse, du chant
– Des loisirs créatifs, de l’art, à réaliser ou à regarder
– Une alimentation vivante
– Des thérapies énergétiques
– Du coaching ou psychothérapies
– Des stages de développement personnel, de communication
– Des formations sur la spiritualité, le féminin sacré
– De la méditation, des retraites spirituelles
– De beaux vêtements, de belles matières
– Une maison décorée à notre goût, de beaux matériaux
– Des bijoux ou accessoires originaux, uniques
– Des ballades dans la nature, des bains de mer
– Des discussions et moments de détente entre femmes
– De la lecture inspirante, ou écrire soi-même !
– Des vacances seules, d’1 jour ou plus, ailleurs
– Des cosmétiques naturels, de haute valeur, en phase avec nos valeurs (là je suis très objective, si ! si ! ) : les cosmétiques sont là pour prendre soin de soi chaque jour, pour se masser, se regarder, s’aimer, nourrir l’estime de soi – un geste plus essentiel qu’il n’y paraît -…

Dynamiser, révéler et nourrir cette énergie féminine c’est qui me motive et m’inspire à chaque création de mes soins Heuliad…
Elise Le Pallabre

C’est une liste non exhaustive, et c’est une liste qu’il n’est pas nécessaire de réaliser dans son entier pour en avoir les effets. Toutes ces choses sont à explorer, les unes après les autres, les unes avec les autres, je compte sur vous pour être créative !

Côté crèmes

Dans ma ligne de cosmétiques bretons Heuliad, j’ai voulu honorer tout particulièrement cette énergie féminine dans les soins de la saison d’ETE, d’une couleur rouge castille, ils sont une invitation à une féminité épanouie, qui fait l’expérience de l’amour de soi et du partage avec les autres.

En savoir plus sur ces soins féminissimes…

La brume micellaire
La crème d’Amour
L’émulsion caressante pour le corps

Des textures et des senteurs qui sont fines, douces, suaves et chaleureuses, à « déguster » sans modération pour nourrir l’estime de soi et sentir la vie pétiller !

 

ETE AFF-heuliad-60x40-1500px

Et le pouvoir des hommes alors ?

J’ai commencé cet article en évoquant René, le mari de Céline Dion qui manage toute sa carrière en coulisses. L’énergie masculine est tout aussi puissante et magnifique que l’énergie féminine. Elle mériterait un article aussi et ce sera le prochain d’ailleurs.

L’énergie masculine c’est l’action, la persévérance, le respect, la force, la protection, la conquête…

En bref, l’énergie masculine a besoin de l’énergie féminine pour avoir le déclic, et c’est l’énergie masculine qui permet de concrétiser toutes les belles idées féminines, les 2 s’entraident, se stimulent l’un l’autre : il faudrait avoir cette idée folle un jour d’unir le masculin et le féminin… Enfin je rêve je sais, mais ils iraient bien ensemble, non ?

Je suis souvent émerveillée par ce que peuvent faire les hommes pour leur famille, pour la réussite d’un projet, alors vraiment j’écrirai un article sur cette belle énergie masculine. (je parlerai aussi du côté moins merveilleux de cette énergie aussi, bien sûr…)

Je vous souhaite de bons moment seule et ensemble avec vos proches, d’expérimenter et d’apprivoiser ces énergies en vous et autour de vous, tant de belles choses vous attendent…

Est-ce que cela vous donne envie de prendre soin de votre féminin, de votre force de vie au féminin, toute particulière et magnifique ?

Est-ce que vous avez vos astuces à vous pour vivre une féminité épanouie ?

A très vite !

Ajout le 31 octobre 2014

Quelques temps après l’écriture de cet article, j’ai pu découvrir la nouvelle vidéo de Julie Lescot Rault, photographe à Lorient, cette vidéo est vraiment magnifique, sensible et si juste et me semble un message magique pour toutes les femmes. 1 ‘ 40 de beauté… Merci infiniment Julie pour ce moment marquant !

Voici la suite sur l’énergie masculine : Jamais sans mon homme

Crédit photo : fotolia

Merci Laetitia !

Je suis très heureuse d’avoir répondu aux questions que m’a posé Laetitia Autret, fondatrice du blog Eclore, un joli blog sur la parentalité heureuse. Elle est basée à la Réunion mais la magie d’internet nous rapproche en un clin d’oeil !

Je vous recommande ce blog plein de finesse et de constats justes, pour avancer dans nos rôles de maman, de femme, d’épouse, idem pour le papa, l’homme, l’époux… J’ai connu Laetitia grâce au réseau des mam’preneures et son parcours est tout en authenticité : sa nouvelle posture de coach lui va comme un gant, ajusté parfaitement ! Mais je vous laisse découvrir…

Laetitia m’a interrogé sur ma vision de la beauté, de la féminité, et je réponds comment le geste simple de poser une crème sur son visage le matin peut nous mener bien plus loin

Vous me suivez ? On s’envole sur le site d’Eclore !

 

heuliad et le blog éclore

Crédits photo : © detailblick – Fotolia.com