Voeux 2012 : Il y a ce qui se voit et …

Une tradition tournée vers le futur

La tradition des voeux a ce bel avantage de nous recentrer sur ce qui est essentiel à nos yeux, et de propager des paroles ou des mots d’espoir et de bienveillance partout, et à l’attention de multiples personnes. Pendant ce temps au moins, le pessimisme ambiant en prend un coup…

Alors à mon tour d’envoyer mes souhaits et intentions autour de moi, telle une goutte d’eau qui viendra étoffer le ruisseau, la rivière, le fleuve de nos envies d’un monde plus joyeux.

Je précise que j’ai choisi le « nous » parce c’est une cocréation de vivre une belle vie , votre bonheur rejaillira sur les autres et vice versa, et que je me sens pleinement concernée par tout ce que j’ai envie de vous souhaiter, peut-être que cela ne se fait pas, trop tard, j’ai cliqué sur publier cet article !

Il y a ce qui se voit et… mais aussi ce qui est possible.

Je nous souhaite d’imaginer un champ des possibles en lieu et place de notre champ de vision d’aujourd’hui. Tout ce qui nous semble inexistant, impossible, insurmontable aujourd’hui, peut retrouver une chance d’exister rien qu’en se laissant le choix de ne pas y arriver pour l’instant, de ne pas savoir pour l’instant, mais de se laisser la possibilité que cela change. Ce qui compte c’est de ne pas balayer d’un revers de main ce qui n’est pas une réalité palpable aujourd’hui.

Cela me fait penser à une discussion avec Yves Bonis, où nous évoquions ensemble que parmi les secrets des gens qui « réussissent », il y a toujours cette idée que là où certains ne voient et ne verront toujours qu’un gland, d’autres verront un arbre, une forêt, ou des milliers de maisons en bois à travers le monde.

Il est tentant de rester seulement sur ce que nous voyons : d’une part nous ne pouvons pas nous empêcher de rêver, d’imaginer une réalité nouvelle, mais d’autre part nous sommes aussi très ( trop ? ) impatients de la voir apparaître, ce qui tend à nous décourager et à nier qu’il y aurait un intérêt à faire des plans sur la comète, vu que rien ne se réalise !  Allez demander à un agriculteur si il sème en même temps qu’il récolte…

Est-ce que la société actuelle ne favorise pas aussi cet état d’esprit qui veut que seuls sont reconnus comme intelligents, malins, adultes, ceux qui sont rationnels, cartésiens, les pieds sur terre, donc quelque part ceux qui seraient assez grands pour ne plus rêver ( et croire au père noël ? )

trapèze blog terrasens

Pourtant, rêver, définir son rêve et rêver encore et toujours quelque soit les épreuves de la vie, amène naturellement à mettre en scène au moins un minimum de moyens pour y arriver :

« ll faut toujours viser la lune car même si on rate, on atterrit dans les étoiles »

Oscar Wilde.

Si vous rêvez d’un voyage, vos sens et vos neurones seront en alerte pour capter tout ce qui touche au voyage en question : vous jouerez à un jeu concours, vous tenterez le challenge de votre entreprise ou d’avoir une promotion, vous vendrez ce qui ne vous sert plus…

Ce n’est  pas de la chance quand vous obtenez ce que vous aviez espéré, c’est une loi, la loi d’attraction: vous devenez ce à quoi vous pensez le plus souvent…
Glupps ! Je vous laisse méditer au contenu de vos pensées, et je vais aussi m’occuper des miennes…

Je nous souhaite de tout coeur:

  • d’imaginer très souvent la beauté, la gaieté, la sérénité  afin de l’attirer dans notre vie.
  • de choisir de pimenter notre quotidien en nous faisant une petite folie tous les jours, tous les mois, comme bon nous semble évidemment.
  • et de penser à ce que nous avons envie de faire de nos vies : Quel est notre talent ? Sous quelle forme en faire profiter les autres ? tout en nous rendant la plus heureuse des personnes…

Très bonne année 2012 !

Crédits photo : vi.sualize.us et weheartit

6 réponses
  1. Yves
    Yves dit :

    Merci beaucoup Elise pour ce bel encouragement à rêver.

    Je trouve que cette idée de commencer, d’essayer, de cheminer vers des idéaux est une démarche à qualifier d’utilité publique ET personnelle !

    Que deviendra notre monde si ceux qui ont des idées pour l’aider ne tentent pas ?

    Donc exprimons-nous, essayons et accomplissons !

    Bonne année Elise 🙂

    Répondre
      • Elise
        Elise dit :

        Oui c’est tout à faire cela chère annabelle ! Et a priori le secret c’est que c’est en étant les pieds bien ancrés dans son bonheur du jour qu’on y arrive le mieux … Annabelle ou vous, visiteurs, des expériences et témoignages à partager à ce sujet ?

        Répondre
  2. Ghislaine
    Ghislaine dit :

    Coucou ,
    Le partage de nos idées multiplient les bonnes idées et donnent à tous la possibilité de trouver ce qui lui convient le mieux . En acceptant l’idée que nous sommes le miroir du reste du monde nous prenons la responsabilité d’en changer les « reflets » un petit peu chaque jour . ensemble , mains dans la mains nous allons sur la même chemin .
    Affectueusement dans la Paix du « Je ». Ghislaine .

    Répondre
    • Elise
      Elise dit :

      Bonjour Ghislaine, je suis ravie de te retrouver sur le blog ! et merci pour ce commentaire « réfléchissant ». Miroir, mon beau miroir… A chacun d’inventer la suite… A bientôt Ghislaine

      Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *