Articles

Ma peau, ma bataille !

Qui ne s’est pas demandé ce que les crèmes de beauté pouvaient faire pour nous ?

Cependant, nous sommes nous demandés ce que NOUS pouvions faire pour notre crème de beauté ?

Alignées sur les étagères des magasins, nous les regardons fixement, parfois avec circonspection, d’autres fois avec naïveté. Des mots, des couleurs nous attirent, l’espoir est là, que dis-je, les attentes sont immenses… même si la raison nous dit, « n’y crois pas trop quand même » …(ou cela nous énerve d’avance d’être prochainement déçue !) :
laquelle de ces crèmes viendra à bout de mes cernes, de mes taches, de mes rides, que je ne supporte plus ?

Je veux une crème qui marche ! Est-ce trop demandé ? Je veux qu’elle mène la lutte avec ses petits bras musclés, je lui donne carte blanche ! Notre rêve à toutes, non ? …

Notre plus grand défi, notre seul mérite devrait juste être de la trouver cette crème. « A force de persévérance, d’essais, je la dénicherai, et alors je la regarderai agir et triompher face à ma peau récalcitrante ! »

Arrivé à ce paragraphe, vous vous dîtes peut-être : « et bien nous y voilà, je la vois venir, elle a nous dire que c’est de notre faute si on ne trouve pas la crème qu’il nous faut, ou que nous en attendons trop : et là, ici, maintenant mes illusions sont presque prêtes à s’effondrer, j’en ai marre de la beauté ! »

Je force le trait sur notre faculté à juger, à nous culpabiliser, et souvent aussi à regarder une solution au mauvais endroit, c’est juste un fait courant. En réalité, en écrivant cet article aujourd’hui j’ai 2 objectifs :

– le premier c’est de faire un focus sur ce que nous pouvons faire de simple et efficace pour amplifier l’action de nos crèmes… et vous inviter à tourner la tête vers un autre point de vue.

– le deuxième, c’est de faire réfléchir à l’idée que nous sommes souvent dans la lutte : nous nous battons contre notre peau, nos défauts, nos imperfections,  contre nous en somme ! Nous nous épuisons dans une bataille sans fin. Nous en oublions des recettes toutes simples, que nous pouvons faire, tout simplement.  L’idée de faire la paix pourrait être à envisager….

Est-ce que le programme vous va bien, présenté comme cela ? Si oui, continuons !

Alors que pouvez-vous faire pour amplifier les actions de votre crème ? Terrasens invite les femmes à être actrices de leur beauté, nous sommes dans le sujet…

Je ne vais même pas évoquer le fait qu’une crème naturelle, ou bio a mille fois plus d’effets par nature, vous pouvez le découvrir dans d’autres de mes articles comme celui-ci : Je m’aime comme je me crème.

Je vais lister 4 gestes beauté à faire pour être cohérente avec votre attente de résultats sur votre peau, quelque soit la crème que vous avez choisi d’utiliser. Ces gestes vous paraîtront peut-être simples, évidents, déjà vus, mais la vrai question à se poser, c’est : nous le savons mais le faisons-nous ? Je parlerai dans un autre article de ce que vous pouvez faire en interne ( hygiène de vie) pour amplifier les effets de votre crème de soin.

1-  Lavez la peau le matin et le soir.

J’entends derrière le mot « laver », de la douceur…

Le soir, l’idée c’est d’épurer la peau, des pollutions, poussières et maquillage, hébergés l’air de rien pendant la journée. Le matin, il est fréquent de penser qu’un pschitt d’eau suffit ou juste rien, puisque nous ne nous sommes pas roulés dans la terre pendant notre sommeil. Certes ! Mais la nuit la peau profite justement de notre sommeil pour se réparer, se régénérer, et cela se traduit par des déchets métaboliques, des cellules mortes, des toxines à la surface de la peau via nos glandes sébacées, sudoripares, les pores de la peau… mais des cellules toutes neuves aussi sont apparues !

Ce mélange bien sympathique qui émerge au petit matin, ne sera pas emporté par de l’eau seule, puisqu’elle n’emportera pas ce qui est « gras » comme le sébum mélangé aux toxines. Il ne s’agit pas non plus de savonner la peau au savon de marseille, sinon vous détricotez les cellules neuves tricotées pendant la nuit… Le bon compromis c’est la lotion (la brume micellaire pour Heuliad), un mélange de plantes actives, et un petit peu d’agent nettoyant pour dissoudre en douceur les miasmes, tout en rafraîchissant agréablement la peau, et en équilibrant son ph pour protéger la peau.

Seule une peau propre, lavée en douceur peut accueillir en profondeur une crème de soin et permettre une action élargie. La crème de jour + des toxines par contre… Je ne vous fais pas un dessin ?

2- Gommez la peau.

C’est un geste qui tombe facilement dans les oubliettes, il est souvent perçu comme superflu ou très bien pour les autres mais pas pour notre peau si fragile…  Pourtant dans le même esprit que l’hygiène de la peau, vous pouvez donner un grand bol d’air à votre peau grâce à un gommage régulier : 1 fois par semaine c’est bien. La peau se renouvelle complètement sur 28 jours, tous les mois, à vous de l’y aider…

Le gommage n’est contre indiqué pour personne, puisque gommer n’est pas frotter : vous ne devez pas être très rouge après un gommage. Gommer c’est ouvrir les portes, et plus précisément les pores de la peau, aux actifs de votre crème !  Il s’agit de masser, massez en douceur, les petits grains aiment vos mains douces et chaudes, faîtes cela pour eux, et ils vous le rendront bien : une peau douce, un grain affiné, un éclat certain : le bonheur !

Je ne peux néanmoins m’empêcher de préciser qu’avec les crèmes de synthèse, peu d’actifs rentrent… voir les ingrédients de synthèse viennent obstruer les pores, mais je m’arrête là, ce n’est pas tout à fait le sujet du jour… quoique… non, nous allons dire que non!

3- Votre crème a une famille

Seule sur votre étagère, votre crème n’exprime pas tout son savoir-faire… Il lui manque ses frères et soeurs, ses parents, bref : une crème de jour aime une crème de nuit, elle se complète, forme un beau couple, n’ont pas le même rôle. Les produits d’hygiène, le gommage, autant de soins incontournables, à ne pas séparer, entre lesquels le choix est impossible. Je ne parle pas d’une famille nombreuse, immense, mais je parle d’une famille quand même : le minimum pour être en harmonie, pour travailler ensemble et s’entraider.

Parfois les crèmes sont mélangées par rapport aux familles d’origine : vous avez bien tous les produits mais des marques différentes, des conceptions différentes. Tout est possible, cela marchera parfois, ou ce sera neutre,  mais souvent cela amoindrit ou contrarie les résultats. Par exemple une bonne crème de jour synthétique « tenseur » le matin, avec une crème bio apaisante le soir, le tout agrémenté d’un gel nettoyant mi-naturel, mi-chimique, et le cocktail sera détonnant : les compositions sont trop contradictoires. Mais vous êtes libre de le faire, simplement cela peut expliquer le manque de résultats très probants.

4- Maquillez-vous mais n’en abusez pas.

Il est vraiment bienvenu de se maquiller, loin de moi l’idée de vous en détourner. Mais pour ma part je le vois comme un vrai plaisir, un plus, une création colorée et gaie. Cela n’a pas toujours été le cas, j’ai eu et j’ai ma part d’imperfections cutanées : boutons, taches, ridules, rides… donc je comprends très très bien l’idée du maquillage. Le maquillage par nature étouffe un peu la peau, donc les précautions c’est de limiter la quantité, les multiples épaisseurs, veiller à une bonne qualité, donc à une richesse en bonnes huiles végétales et pigments naturels, cela donne…

Mes principes de base :
– toujours du maquillage bio,
– toujours une crème de jour en premier lieu. Autrement dit, jamais de maquillage sur une peau nue : les pigments obstruent les pores de la peau, donc sa respiration . Grâce à la crème de jour, on isole un minimum les pigments à l’extérieur.
– Très bien démaquiller le soir avec l’émulsion nettoyante et démaquillante Heuliad
– Gommer vraiment une fois par semaine

De bonnes crèmes de soin améliorent vraiment votre peau, ce qui rend moins nécessaire le maquillage.Reste à savoir si le maquillage pour vous est une mise en valeur ou un camouflage organisé. Si vous ne pouvez pas sortir de chez vous sans maquillage, il est possible de progresser vers plus d’estime de vous-même, et de tenter des astuces pour petit à petit alléger le maquillage, l’égayer tout en restant naturelle, rebondir sur ses défauts, nous pouvons en discuter en off si vous le souhaitez.

Trop de maquillage tue le maquillage, avoir la main légère est une bonne idée ! Le principal c’est de se sentir bien, belle, avec ou sans maquillage. C’est possible dans les 2 cas.

conseils de beauté naturelle terrasens

Cette histoire de maquillage m’amène sur le 2ème sujet : envisager de faire la peau, la paix avec sa peau !

Il arrive souvent que la peau ne change pas à la hauteur de nos attentes, alors c’est à notre regard de changer sur notre peau. Même si nous avons des imperfections, est-ce une raison pour ne pas nous offrir des soins de qualité, nous masser, faire ce qui est bon pour nous, pour la santé de notre peau ? Ne serait-ce même pas la meilleure chose à faire pour adoucir ces imperfections…

L’éclat, la douceur de la peau, l’harmonie générale sont à mon sens bien plus essentiels que les rides : ils sont des signes de bonne santé, et la peau capte ainsi magnifiquement la lumière !

Prêtons attention à ces bons résultats sur notre peau…

Oui ! nous pouvons atténuer les rides, plus ou moins, unifier le teint, clarifier, purifier, apaiser, avec une crème de beauté mais refaire tout à neuf, non. Trop de facteurs extérieurs et intérieurs rentrent en ligne de compte. Par contre le travail sur soi qui consiste à développer sa confiance en soi, l’estime de soi, le soin de soi, lui est possible, vous pouvez  le faire, il est source de bien des plaisirs, et de vrai baume au coeur et de liberté.

Ce mieux-être intérieur se verra sur votre peau. La peau n’est que le messager, le reflet de vos conflits, de votre état d’esprit. C’est ainsi, ce qui est là aujourd’hui n’est la faute de personne : nous avons tous (presque tous) des histoires de vie complexes, par contre nous pouvons décider de changer de point de vue pour la suite, de tenter des expériences nouvelles, de décider par nous-mêmes de ce qui est bon pour nous.

Si vous souhaitez que votre vie change, que votre peau change, c’est à vous d’initier le changement, d’apprendre, d’aller vers autre chose. La peau est votre alliée pour le faire, écoutez-la, aimez-la en prenant soin d’elle. Facile à dire n’est ce pas ?

Je conclue sur ce Défi positif à vous offrir :

Sortez sans maquillage : juste une crème de jour que vous massez avec plaisir et conscience de vous faire du bien. Coiffez-vous, habillez-vous comme vous aimez, et souriez.

Faîtes-le une fois ou plus, aussi longtemps qu’il le faudra pour sentir le changement… De mon côté, il m’a fallu plusieurs mois, mais aujourd’hui je peux le faire sans baisser le regard, sans me sentir moche, et en souriant, c’est possible ! Du coup se maquiller redevient un plaisir et une sorte de touche finale, un clin d’oeil, tout en couleur et de toute en beauté.

N’hésitez pas à partager vos expériences sur ce sujet, cela fera du bien à tout le monde...

Suite au prochain épisode !

Crédits photos : Fotolia

J’ai pensé à elle en écrivant, alors clin d’oeil à Bridget …

Oubliez votre type de peau, choisissez un Etat d’esprit !

Une vue de l’esprit ?

Ce titre pourrait être une simple provocation, une envie de mettre un pavé dans la mare, à moins que ce ne soit une pointe de lassitude de voir partout la peau réduite à un bout de chair à enduire après bien sûr analyse rationnelle de son grain, de ses profondeurs de rides, de ses vapeurs, pardon rougeurs, ou autre crise hormonale boutonneuse.

Mais non  !  ce que je dis ou écris plutôt, je ne l’écris pas contre ce qui se fait à ce jour, je l’écris parce que la science, et le bon sens nous invitent à ouvrir les yeux et à les tourner tout autour de nous, même là où peu de gens regardent : La peau (la beauté ?) revêt tellement de dimensions et de liens avec nos émotions, notre patrimoine génétique, historique, notre hygiène de vie…  Elle dialogue sans cesse avec notre cerveau pour traduire nos pensées, nos états d’âme, nos excès.

« Tel un jeu de domino, touchez un carré de peau, et le message se propage, se fond, se révèle ! »

Votre crème peut elle encore se définir comme un simple signe extérieur de décoration, aussi agréable fut-il (futile ?), alors que certaines savent aussi être un message (utile ?) de vitalité, de santé, de beauté vraie,  à la lumière d’un mélange subtil entre les connaissances ancestrales du pouvoir des plantes, et des connaissances modernes de mesure et de compréhension de ce « pouvoir ».

Bref, peut-on subir (lapsus !) choisir une crème autrement qu’en fonction de notre type de peau, et la choisir pour son état d’esprit  ? (pour in fine se sentir mieux dans sa peau…)

Juste une illusion ?

C’est un sujet difficile à expliquer, à évoquer même, tant il est facile de balayer d’un revers de main ce que j’avance . Un édito d’un magazine féminin pourrait lancer  :  » non mais ! une crème qui agit sur notre état d’esprit, ça ne va pas non ? Déjà les crèmes qui devraient effacer nos rides, ne le font pas, qu’elles s’occupent déjà de ça… Le marketing devient fou ! le marché juteux de la cosmétique s’affole : Une crème, chère en plus, ne résoudrait-elle pas la crise aussi non ?  » – cessons de gober n’importe quoi mesdames – ! »

détente beauté naturelle

En fait il ne s’agit pas de cela : ce n’est pas la crème qui change notre Etat d’esprit, la crème a beaucoup de pouvoirs mais pas celui-là. La crème, le soin comme j’aime à le dire pour Heuliad, a des actifs, une vitalité, une variété de plantes, une vibration forte :  une énergie à lui-seul, qui va nourrir et augmenter votre propre vibration, afin de vous ouvrir à d’autres perceptions. ET si vous le souhaitez, vous accompagnez ces actions en vous positionnant à votre tour, sur un Etat d’esprit haut en vitalité, en couleurs.

Le soin devient un révélateur, un facilitateur, un catalyseur mais ne fait pas le travail à votre place : il nourrit la peau d’une façon délicieusement gastronomique, pour que la peau retrouve (enfin) le goût de bien faire son travail. Ce message « d’encouragement » naturel, agit par effet boule de neige sur toutes nos dimensions, physique, émotionnelle, énergétique, sociale, spirituelle, puisque tout est relié. Je vous disais que c’était compliqué à expliquer…

Un zeste d’imagination

Pour essayer de visualiser les choses : imaginons que ce que j’appelle « vitalité », « énergie », ou « vibration », ce soit tout simplement un courant électrique fluide et puissant. Nos cellules, comme toutes les cellules composant ce qui vit sur terre, communiquent entre elles par un courant électrique : quand nous mourrons, la lumière s’éteint ! donc la vie c’est un courant électrique intense, permanent, rapide, subtil, omniprésent qui relie tout des pieds à la tête, et au delà avec notre environnement (Quand le courant passe avec quelqu’un, ou un lieu… c’est une vibration identique ou bénéfique à la vôtre).

Il a été prouvé que les émotions basses, les pensées négatives, les toxiques et toxines altèrent la fluidité, l’harmonie de ce courant électrique, et qu’à l’inverse, les émotions hautes, les pensées positives, et les ingrédients naturels et frais le rétablissent et l’améliorent. Chaque être humain, chaque plante, ou animal a un niveau de puissance électrique ( taux vibratoire ) qui évolue sans cesse : plus vous entretenez ou montez ce niveau, grâce à des pensées, attitudes, hygiène de vie positives, naturelles, et gaies, plus vous attirez autour de vous des niveaux similaires et plus vous évoluez dans votre vie agréablement.

Exemple
Masaru Emoto travaille sur une molécule d’eau, placée sous microscope. Il démontre la mémoire de l’eau et l’influence des émotions sur elle,  en résumé : dîtes-lui « je te déteste », et ses ondulations intérieures deviennent anarchiques, saccadées. Dîtes-lui je t’aime, ses molécules dansent et ondulent avec régularité. La molécule d’eau a aussi adoré mozart, moins le rap, mais les goûts et les couleurs après…

Une pincée de concret

Rappelez-vous maintenant que vous êtes composés majoritairement d’eau, et que votre crème de soin se compose (et là je parle pour Heuliad) d’ingrédients végétaux frais, dynamisés, eux-mêmes chargés d’eau pure (hydrolats, extraits, aloe vera…) et « made with love ».… La rencontre entre vous et votre crème devient alors une terre extra fertile pour y semer des intentions, des voeux, des actions positives, constructives, bienveillantes, pour créer en vous de l’harmonie, de la santé, du sens, de la joie de vivre. Vos cellules sont connectées et travaillent au mieux !

La crème des crèmes

S’offrir une crème de haute qualité naturelle, c’est un coût si vous la comparez à d’autres crèmes, mais si vous la regardez comme un soin, comme un message, comme une expérience énergétique qui nourrit votre corps fertile, comme une alliée pour vous hisser plus haut, pour réaliser vos projets, et vivre la vie que vous voulez vivre. C’est tellement différent ! Vous vous ouvrez des portes, des sensations qui ne peuvent se vivre que par l’expérimentation personnelle, qui sont un chemin de découvertes à votre rythme, à votre mesure. La nature fait son oeuvre en douceur, telle une rivière qui sillonne la colline…

La nature offre tant de mystères, et de « savoir (bien) vivre ».  Nous sommes aussi un bout de cette nature, nous ne voyons pas bien souvent quelle richesse nous habite, et surtout à quel point la beauté, le bonheur sont un Etat d’esprit, une attitude, une pensée, un geste tendre, un moment de pause.

Un soin Heuliad est une occasion de « se brancher » sur des ondes positives, de prendre le temps de se faire du bien, et de poser des paroles fortes sur ses envies, afin de les mettre en scène dans nos vies.

Pour Quoi ? plutôt que pourquoi …

Mettre sa crème de soin le matin, en y prenant plaisir, et focaliser sur des intentions positives, cela sert à quoi finalement ?
Juste à entendre ses intuitions (donc les bons choix à faire dans son quotidien), à attirer dans sa vie des personnes, des opportunités qui nous feront du bien et avec qui nous évoluerons mutuellement (sur la même longueur d’ondes), et se faire confiance de mieux en mieux pour voguer sereinement : le bonheur en fait !

Côté peau, l’équilibre se fait tranquillement : davantage de pureté, de lumière, un teint plus unifié, une douceur retrouvée, des imperfections oubliées (mais pas les rides bien sûr !): un visage plus joli, plus expressif… Car votre peau exprime tout simplement que vous vous aimez chaque jour un peu plus, que vous vous respectez, que vous menez la danse de votre existence, en lien avec le reste du monde.

Si on jouait ?

Je vous propose de fermer les yeux, de vous souhaiter que le hasard vous conduise à l’Etat d’esprit du moment, au soin idéal pour vous aujourd’hui, et de choisir :
En cliquant sur votre phrase préférée, vous toucherez du doigt le soin Heuliad correspondant : magique !

1- Je réveille mon envie d’avoir envie, je crée l’étincelle, je mets de la légèreté dans ma vie, je virevolte !
2- Je crée la surprise, j’intensifie ma relation aux autres, j’exprime mes émotions, je façonne ma différence,  je suis moi.
3- Je regarde autour de moi, je m’ouvre au renouveau, je charme la vie, je souris, j’encourage l’émerveillement, je souligne la beauté des choses, et des gens.
4- Je savoure le moment présent, sans artifice, je suis à nue, je suis comme je suis, je cesse de trop en faire, je suis là, je suis bien.
5- J’invite la vie dans ma vie, je sens l’effervescence dans mon corps, j’exprime un enthousiasme vrai, je le partage autour de moi, j’exulte !
6- J’apprends, je regarde les choses autrement surtout si je les connais déjà, je rebondis sur mon expérience, je tente des terres inexplorées, je rencontre l’autre.
7- J’écoute mon besoin de repos, mon envie de rien, je passe du temps avec moi, je ne programme rien, je prends de l’élan en prenant du recul…
8- Je me sens artiste, je crée, je cisèle mes projets, je partage, je mets du beau dans ma vie, toujours.

PS : Bien sûr, vous trouverez aussi sur ces 8 liens, les bienfaits sur votre peau, qui peut le plus peut le moins…

Incroyable non ? Que pensez-vous de cette façon de choisir une crème de beauté ? Et quel Etat d’esprit a retenu votre attention aujourd’hui ?

Crédits photo : fotolia, goodshoot.

 

Votre peau n’a pas besoin de crème…

C’est vrai ça ?

Il est devenu très naturel pour beaucoup de femmes de mettre une crème le matin, voir le soir.
A grands renforts de publicité, de marketing, tout le monde semble d’accord sur ce principe de base.

Il court aussi souvent l’idée que toutes les crèmes se valent, l’idée c’est d’en mettre une, le choix de cette crème n’est que bavardage entre femmes,  il y en a pour tous les goûts, tous les styles, tous les budgets.

Au final, on se fie aux apparences pour choisir une crème qui nous ressemble le plus : un packaging qui nous plaît, un cadre de vente qui nous rassure comme la pharmacie, un luxe qui s’expose dans la salle de bains grâce aux grandes marques de prestige, une égérie que nous admirons, du bio pour les militantes, des mots que nous croyons sur le flacon, des espoirs d’une peau qui rajeunit

Devant les standards parfaits que l’on nous donne à voir, regarder sa peau dans le miroir peut se vivre comme un supplice pour beaucoup de femmes. Entre les taches, les rides, les pores dilatés, les boutons, les rougeurs, les cernes, j’en passe et des meilleures : tant de raisons de lutter farouchement contre notre enveloppe corporelle.
Qui n’a pas été maintes fois déçue par sa crème ? Qui ne finit jamais ses pots, Qui court après la crème idéale, encore et toujours ?

Alors est-ce que cela sert à quelque chose de mettre une crème ?

«Bah oui quand même ce serait peut-être pire si on en mettait pas ?» me direz-vous …
Une crème apporterait un certain confort mais ne résout pas vraiment les problèmes de peau. Dommage !
Mais au fait pourquoi ma peau a des problèmes ?

Ca dépend de la crème…

Si je mange mal, que je dors mal, que je fume, que je suis stressée, que je travaille au froid, ma crème a une mission quasi impossible à réussir, non ?
Ma peau doit à la fois me protéger de l’extérieur, ET me faire respirer, faire transpirer un certain nombre de choses intérieures ( déchets métaboliques…)
La vraie bonne question c’est « Est-ce que ma crème l’aide à faire cela » ?

J’ai la peau sèche, on m’a dit de choisir donc une crème pour les peaux sèches, onctueuse, riche, extra nourrissante que j’apporte donc tous les jours pour sauver ma peau. Cela implique que je pense que ma peau est incapable de s’en sortir sans que je lui apporte ce qui manque tous les jours. Et ma peau, pourquoi elle ferait des efforts si tous les jours, je lui donne une dose de « gras ».  Et pourquoi elle ne sécrète plus assez de sébum pour me donner une peau douce et confortable ? Pourquoi moi j’ai ce problème et ma soeur une peau trop grasse ?

Est-ce que je sais de quoi ma peau a besoin pour bien fonctionner ?

Ne serait-elle pas en carence ?
Réponse : Des vitamines, des oligo-éléments, des acides gras essentiels,  de mouvement, d’eau, de détente, d’oxygène,  oui de tout cela, mais essentiellement en version naturelle afin qu’elle puisse les assimiler. Nous sommes génétiquement programmés pour assimiler le naturel, pas le synthétique, c’est une donnée incontournable.

Est-ce que dans votre crème, il n’y a que du naturel ? et en quelle quantité ?

Est-ce que tous les produits de synthèse présents dans la crème lui sont utiles ? ou est-ce qu’ils n’obstrueraient pas quelque peu les pores de la peau ?
Malheureusement, le plus souvent dans une crème, il y a énormément d’eau distillée inerte, beaucoup de synthèse pour créer une texture de rêve et un peu d’actifs en signe de bonne volonté…
Imaginez-vous si dans votre assiette, il y avait une microscopique carotte, une goutte d’huile de sésame, délicieusement agrémentée de sacs plastiques baignant dans une soupe d’eau.  Vous auriez comme un mouvement de recul non ?

Votre peau ne sait pas parler avec nos mots mais elle a aussi ce mouvement de recul en fonction de ce que vous lui offrez !  et Elle s’exprime avec tous les inconforts possibles et imaginables, en espérant que vous entendrez ces doléances, et son besoin de respirer. Elle réagit à la crème à plus ou moins long terme, mais aussi à toute votre hygiène de vie en général (alimentation, stress, émotions, environnement…).

Votre peau a besoin d’attention

Je dirais même plus  elle a besoin d’amour …

C’est complexe je sais, mais le plus simple dans un 1er temps c’est déjà d’offrir à votre peau de beaux ingrédients naturels.
Mieux vaut ne rien mettre que des crèmes conçues contre nature.
Par contre, vous accorder de l’attention, du soin, du massage, avec des crèmes végétales, c’est un immense cadeau à vous faire, et à faire à votre peau !  Là vous retrouverez le chemin d’une peau qui respire la santé, et reflète la lumière ! Elle aura enfin matière à corriger des dysfonctionnements, et à retrouver goût à travailler pour votre beauté.

Puis que la vie aujourd’hui nous impose beaucoup de pollutions, quand nous avons le choix, il est possible de réfléchir à ce que nous pouvons faire de sain et d’efficace pour nous. En sachant que une femme absorbe 2 kgs de produits chimiques par an via les cosmétiques conventionnels, en moyenne…. cela n’est pas superflu de faire d’autres expériences.

Il n’y a pas d’amour, que des preuves d’amour

Et vous, vous l’aimez comment votre peau ?

PS : Si vous vous maquillez, votre peau a besoin de crème avant…

Crédit photo : fab.com