SOS d’une peau en détresse

La guerre des boutons

Et si je faisais une suite à l’article « Avis de tendresse, si vous avez de l’acné » ?   Je reçois très souvent des messages très touchants sur vos soucis de boutons, et cela me semble utile de partager d’autres informations pour participer à éclairer un peu ce chemin souvent sombre. Je suis sur le même chemin que vous, je suis passée par là aussi alors profitons-en…

Cliché 1

Vous avez 35 ans et toujours des boutons (ou depuis peu !)

Et même si vous avez 25 ou 45, vous n’êtes pas une anomalie … Beaucoup, beaucoup, beaucoup de femmes sont concernées, et même si cela ne change pas votre problème à vous, cela reste mieux de savoir que nous ne sommes pas un cas à part, ni un cas désespéré d’ailleurs.

Vous avez connu les traitements dermatologiques, les traitements hormonaux, ou les antibiotiques (assez automatiques là pour le coup…), et testé tout ce qui existe sur le marché de la cosmétique, souvent les boutons disparaissent le temps du traitement, mais la peau est bien abîmée et fragilisée, irritée, et cela revient de plus belle dès le traitement fini.

« En vieillissant » vous prenez conscience qu’un peu plus de naturel serait le bienvenu, ce qui vous amène à rencontrer la naturopathie, les médecines douces en général (magnétisme, acupuncture, micro-kiné …), les remèdes de grand-mère, la cosmétique bio ou faite maison, les huiles essentielles, sans oublier le maquillage naturel pour cacher ce qui ne s’améliore toujours pas : les boutons.

Souvent même c’est pire, vous faîtes des poussées de boutons spectaculaires, depuis que vous avez arrêté la pilule et que justement vous avez fait l’effort surhumain de manger cru, vert, frais, bio, fait maison, cuit vapeur et de boire beaucoup d’eau, tout en reprenant le jogging.

Cliché 2

Les remèdes naturels ça marche super bien.

Vous avez donc très logiquement changé votre alimentation, voire vous suivez un régime sans gluten, sans lait de vache, sans protéines animales, sans sucre raffiné, tout comme il faut.
Vous drainez votre foie, vous prenez des plantes pour la peau (bardane, pensée sauvage), des omégas 3 pour réduite les inflammations, vous vous êtes même mise au sport pour éliminer et au yoga pour vous détendre.
La psychothérapie ou une thérapie brève sont souvent aussi sur la to do list, ca fait du bien de recentrer certes, on avance, on progresse, on comprend des choses, mais les boutons eux, ils s’attachent comme des berniques…parfois c’est mieux, mais les poussées sont toujours là et bien là.

Nous on ne s’aime pas assez, mais eux c’est fou comme ils nous aiment, ils nous aiment pour 2, c’est certain !

La paix des boutons

Pour ma part, je pense que vous avez néanmoins fait le bon choix en prenant soin de vous de façon naturelle, cela reste votre meilleure chance de retrouver une peau saine, mais pourquoi cela ne marche pas si bien que cela ?

 

  • Le temps

La plupart du temps, les personnes qui me contactent ont vu un praticien x ou y et font tous les efforts cités ci-dessus depuis 3 semaines, 2 mois, 3 mois, et sont dépités de ne pas voir d’amélioration. Je comprends très bien ce dépit. Néanmoins le corps lui ne peut pas se rééquilibrer en si peu de temps. 3 mois, c’est long quand on est mal, mais c’est court pour changer le corps physique, libérer les mémoires du corps et les habitudes. Si cela fait 20, 30 ou 40 ans que vous vivez avec une certaine hygiène de vie, ce n’est pas en 3 mois que le corps peut manifester tout autre chose.

Mon expérience c’est que ce qui est fait de façon régulière donnera des résultats, alors mieux vaut en faire moins mais que cela se fasse suffisamment longtemps pour que cela soit fructueux.  Si on laissait grandir la graine que l’on a semé ?

Exemple : si vous diminuez ou modifiez déjà plusieurs choses au niveau alimentaire, si vous mangez plus de légumes, et buvez d’eau, ne vous lancez pas à prendre tous les compléments alimentaires existant sur le marché…

Souvent on démarre de multiples recettes tout azimut tellement on souhaite en finir avec ces boutons, cette ferveur est forte et mais on ne tient pas la distance alors on souffre ensuite de n’avoir que peu de résultats.  Et je vous épargne le chapitre sur les sommes folles que nous engloutissons pour utiliser tous les remèdes en même temps…

Je vous dis un peu plus bas quelle est pour moi la priorité….

 

  • La crise d’élimination

Autre chose fondamentale. Quand vous donnez l’occasion au corps de se libérer de surcharges accumulées, c’est un signe de bonne santé quand celles-ci s’éliminent facilement et rapidement mais OOPs ! cela se traduit par des poussées spectaculaires…
C’était une bonne idée de drainer la corps, le foie, de se lancer dans la détox etc… c’est aussi une bonne idée de choisir des cosmétiques ultra actifs et vraiment naturels, mais il y a des choses à savoir pour éviter ou atténuer la crise d’élimination qui se cache sous ces quelques symptômes possibles :

Une grosse fatigue, des problèmes de transit, d’infections urinaires, de nausées, de maux de tête, des douleurs articulaires ou musculaires, des bronchites, sinusites, ou autres symptômes ORL, des soucis digestifs, une peau irritée ou qui démange, des boutons en folie, des plaques rouges sur la peau ou bizarroïdes, et une mauvaise humeur ou de la colère en prime …

La crise d’élimination c’est avoir mis un couvercle sur le volcan pendant des années, et se dire un matin, tiens je vais enlever le couvercle…. Appliqué à la peau, cela revient à avoir proposé à sa peau des cosmétiques inertes ou peu actifs pendant des années, c’est avoir endormi son corps et sa peau par une alimentation peu nutritive ou compliquée à digérer, et décider un jour de s’offrir de la qualité, du concentré, du nectar…

C’est certain que vous offrez à votre corps ce qui est essentiel pour lui, ce qui est vital et précieux pour lui mais si vous n’avez pas les fruits de vos efforts de suite, ce n’est pas que vous n’êtes pas faits pour cela. Non, non, je ne peux pas vous laisser croire que vous seriez la seule personne sur Terre pour qui les légumes, l’eau, les aliments frais et équilibrés ou les cosmétiques naturels et vivants ne seraient pas une bonne expérience, que vous faites une réaction à toutes ces bonnes choses, qu’il faudrait revenir d’urgence à une alimentation ou à une cosmétique basiques … c’est bien tenté mais non !

Ce qui est bon pour votre corps signifie qu’il sera mieux à même  d’optimiser les échanges intérieurs/extérieurs, donc de se libérer dans un premier temps de ce qui l’encombre : il va faire un nettoyage de printemps, il va se réveiller et s’auto-équilibrer… Cela ne va pas durer éternellement.

Rappelez-vous, vous aimeriez bien retrouver une peau saine, claire, lumineuse, lisse, douce, unifiée ? ce sont les signes d’une peau qui respire, qui vit, qui échange, qui se nettoie avec fluidité… Même si les débuts sont chaotiques, c’est ce que votre peau aspire à devenir aussi, elle s’entraîne et va y arriver.

Toute éruption sur la peau correspond à des mémoires douloureuses, des stress passés ou présents, des toxines, dont votre corps veut se libérer : mieux les comprendre, les décoder et les accompagner c’est aider son corps à s’alléger de ce qui ne lui est plus utile pour avancer heureux ; c’est s’aider à avancer plus en harmonie… La cosmétique naturelle, l’alimentation naturelle, le sport c’est une façon de tendre la main à son corps pour réussir ses missions originelles.

Notre corps saisit la main tendue, en somme, il nous veut du bien…

 

  • Le sens des priorités

L’expérience me montre qu’avant de vouloir tout drainer, il est fort utile de commencer par l’hygiène de l’intestin. La peau est en lien très fort avec l’intestin (et le foie dans un second temps). Si elle souffre c’est que l’intestin au préalable souffre.

Je conseille de mon côté, la cure Xantis. Cette cure préserve la flore intestinale, elle stimule l’activité de l’intestin et permet son « auto-épuration ». Cette cure est du bon sens : pour que le corps puisse se libérer de certaines toxines et mémoires accumulées dans nos organes et autres tissus, il faut que l’intestin soit en état de reçevoir et d’éliminer ce qui va lui être envoyé…. Si l’intestin est en forme, l’élimination se fera en interne, au lieu de prendre tous les autres chemins possibles, notamment l’élimination par la peau….

La cure Xantis peut sembler insurmontable au départ : peu de gens rêvent de se faire une douche rectale … De mon côté j’ai mis 4 ans à me décider ! Donc je vous comprends ! Je m’en faisais tout un monde, un geste compliqué. Et puis quand j’ai découvert que j’y arrivais, et surtout la détente que cela m’a procuré, je peux dire aujourd’hui que c’est un soin  que je fais 1 fois par an avec un vrai sentiment de faire quelque chose de sain et de positif pour moi, les bénéfices sont perceptibles, sans nul doute : détente, moins de fatigue, peau plus claire, jambes plus légères…meilleure digestion (et plus selon les déséquilibres de chacun)

1ère cure xantis: 1 mois ou plus selon le besoin
En entretien : 1 semaine / an ou 2 fois dans l’année suivant le cas.

Je conseille aussi les bains dérivatifs de France Guillain. C’est une autre façon de faire cette hygiène de l’intestin, et cela a de multiples bienfaits aussi sur beaucoup d’autres choses : cycle hormonal, peau, détente, transit, régulation du poids et de l’appétit, nettoyage cellulaire, meilleure libido….. parmi tant de choses.

Ce bain dérivatif est à faire tous les jours, grâce à des poches de gel fraîches que l’on pose 2 heures / jour dans les sous-vêtements, afin de préserver la zone du sexe au frais, je sais cela fait sourire … sauf que cette fraîcheur du sexe est initiatrice d’une pression et d’une stimulation de l’ensemble de la circulation sanguine et lymphatique, hormonale, intestinale et clairement quand vous aurez exploré un peu plus cette méthode douce et très très économique, vous pourriez être étonnée.

A mon sens, se concentrer sur notre intestin pour démarrer est une clé majeure pour vraiment faire bouger l’acné au plus tôt.

 

  • Ce que je ferais ?

1- Je ferais une visite chez un naturopathe pour évaluer les améliorations alimentaires prioritaires à apporter (à appliquer en douceur pour vraiment qu’elles deviennent des gestes quotidiens faits avec plaisir) et personnaliser les conseils d’hygiène de vie.
2- Je ferais une cure Xantis de 1 mois au minimum (ou les bains dérivatifs)
3- Je prendrais des fleurs de Bach pour accompagner ce choix de prendre soin de moi, pour accompagner les émotions qui me submergent car prendre soin de soi peut réveiller de vieilles croyances liées à l’estime de soi, des jugements limitants sur soi, des souvenirs douloureux…) :
4- Je ferais de la marche dans la nature, je choisirai une activité créative qui me fait plaisir comme la photo, la peinture, l’écriture …
5- En même temps que le point sur mon hygiène de vie, je ferai des soins de la peau avec des cosmétiques simples mais ciblés sur la respiration de la peau, l’action détox et apaisante.

 

  • La peau

Les soins naturels de la peau sont là pour permettre de tenir la distance du retour à l’équilibre intérieur. Pendant que vous rééquilibrez l’alimentation, que vous drainez en douceur leur corps, que vous apprenez à vous détendre, à vous écouter, il est plus que judicieux de choisir des soins de la peau naturels afin d’accompagner le processus d’élimination : les huiles végétales font fluidifier les flux de sébum et apaiser l’épiderme, les huiles essentielles vont assainir au quotidien, et aider à la réparation cellulaire, l’argent colloïdal également, les autres ingrédients comme l’aloe vera vont hydrater et apaiser, les extraits vont stimuler une auto-régénération de la peau : tout cela sans freiner les éliminations et respirations nécessaires, grâce à des textures fines et bio-mimétiques (en affinité avec le film protecteur de la peau).

Les soins cosmétiques naturels ne sont pas LA solution à l’acné, mais ils participent grandement à accompagner le nettoyage intérieur, à améliorer l’aspect de la peau et à amorcer également le cheminement vers l’estime de soi, le soin de soi, l’écoute de soi.

Mon choix de produits : moi-et-mes-imperfections

 

  • La symbolique de l’Acné

J’ai remarqué aussi une chose : il me semble que plus on cherche à multiplier les recettes anti-acné dans tous les sens, à se battre contre ses boutons, à affronter l’acné sur tous les fronts, plus on s’éloigne du vrai sujet. Le sujet c’est d’entendre ce qui est en ébullition en nous, le sujet c’est de se frayer un passage vers qui nous sommes vraiment, de comprendre ce qui est si frustré en nous, si blessé, si pommé. Cette lucidité n’est pas si simple à avoir, accepter notre part d’ombre ET notre part de lumière n’est pas si aisée… Nous passons un temps fou à fuir, à éviter, à prétexter tout et son contrainte pour échapper à cette lucidité pourtant tellement libératrice !

La peau nous dit toujours si nous sommes en harmonie entre qui nous sommes et qui nous donnons à voir aux autres, la peau nous dit toujours si nous sommes en paix (ou pas !) entre rêver sa vie et vivre ses rêves…

Mon avis très personnel c’est que les femmes qui sont confrontées à ce souci de peau et d’image sont freinées par un manque de confiance et d’estime de soi, elles ont accepté ou se sont résignées à un quotidien monotone, à un travail épuisant nerveusement ou physiquement ou ennuyeux, cependant leur âme d’artiste n’est pas vraiment d’accord. La féminité est vivante et créative, changeante et puissante, renversante et bouleversante, et si cette vitalité est coincé dans un cadre trop terne, si cette féminité a été bridée, jugée, dévalorisée, abîmée, il se forme alors un volcan intérieur de vie et de créativité, qui n’a nulle part où se concrétiser…

L’acné (ou autre éruption cutanée d’ailleurs) c’est un signe à mon sens que nous avons une belle énergie folle et généreuse, une idée de ce que nous voulons faire de notre vie, mais nous ne nous l’autorisons pas. La façon la plus directe de soulager cela, c’est de prendre soin de son corps, de vivre dans son corps des émotions, des sensations, de se « cr’aimer » le corps, de danser, de créer du beau de ses mains, de se faire masser. …

C’est la façon la plus directe de faire remonter à notre conscience nos priorités, nos intuitions, c’est la façon la plus directe de déverrouiller de vieilles habitudes et d’apaiser ainsi nos ébullitions intérieures, très mentales somme toute.

 

  • La piste quantique

Dans cet article, je vous explique que la patience fait partie de notre monde, que la graine a besoin de temps pour grandir, que la matière a une certaine inertie, mais on sait aussi aujourd’hui grâce aux recherches de physique quantique, que la matière est énergie, que le temps et l’espace n’existent pas vraiment, que ce que nous pensons et rêvons existe déjà,  à nous de savoir ouvrir les yeux …

Autrement dit, nettoyer nos cellules et changer de cap dans notre vie peut aussi aller très vite, c’est le fameux saut quantique. Et là encore, on découvre que la notion de plaisir, de joie, de bien-être est à la source de ces sauts quantiques, la source d’un changement très fluide. Notre corps est un cocktail d’électrons, une onde puissante, une spirale positive, et chaque fois que vous vous préoccupez d’être bien dans votre corps, il peut tout arriver dans votre vie…   c’est bien cela la priorité, c’est bien cela qui peut sembler très dur à faire au quotidien. Le trésor est pourtant là et déjà là, pas demain, ni si vous faîtes tel ou tel effort, le trésor est déjà là.

Ce qui vous fait du bien, ce qui peut vous soulager, est déjà là dans votre vie.

Votre corps, votre âme savent déjà ce qui est bon pour vous, ils vous parlent quand vous prenez soin de vivre des moments qui vous font plaisir au plus profond de vous. Quand vous avez du plaisir, vous lancez une onde magique dans vos cellules. Et la magie c’est le monde des possibles.

La magie c’est quand l’âme agit…

 

Avez-vous une idée ? Quelle serait la chose vibrante que vous pourriez vous offrir aujourd’hui ? Avez-vous prêter attention à un moment agréable que vous avez vécu aujourd’hui ?

Auriez-vous envie que nous en discutions plus précisément ensemble ? Votre peau, votre vie, vos talents ?
Contactez-moi pour une séance sur mesure : Séance Estime de soi

Mes bonnes adresses :

Crédit photo : fotolia

Young woman is swinging on a swing in summer pine forest. Image toned and noise added.

Young woman is swinging on a swing in summer pine forest. Image toned and noise added.

4 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *