Je réorganise cet article pour vous parler des couleurs que j’ai choisi pour Heuliad
A lire d’ici peu de temps…

Article en réécriture…

 

Il y a de la JOIE !

Effectivement je voulais de la couleur !

J’avais intimement envie d’un look qui invite à la créativité, à la joie de vivre, et à l’estime de soi. Une ode aux valeurs féminines, au talent, et à la beauté !

L’expression de soi, et de joie ont envie d’exister ! C’est vital !

J’avais aussi le besoin d’imprimer les produits d’une empreinte émotionnelle via la couleur : mes recherches me mènent par là, la crème est un message que l’on peut teinter de positif grâce à une pensée, une couleur, une intention ! Je vous en parlerai plus longtemps dans un autre article…

L’idée était de créer 5 familles avec le point commun de symboliser une énergie, une saison et valoriser le mouvement de la vie, de la nature

Le geste , dans la couleur JAUNE
A mes yeux, le jaune exprime le peps, la pétillance, l’éveil, le réveil, la vitalité, des bulles de vie, un soleil grand comme ça, une lumière naturelle, une chaleur subtile, un enthousiasme à partager, un encouragement perpétuel et le chant !

Le geste qui réunit  réveille notre énergie pour vivre une belle vie, nous invite à nous accomplir, et à exprimer notre talent.

Le geste
La couleur signifie à mon sens l’intuition, la recherche de sens à sa vie, le repos, la profondeur, l’intimité, l’intériorisation, la voix intérieure, la sagesse, la douceur naturelle, l’équilibre et  la méditation.

Ce geste réunit… qui nous invitent au ressourcement, et à savourer le moment présent, et à accueillir le renouveau en faisant la paix avec les failles du passé (et ses rides aussi!)

 

Le geste , dans la couleur ROUGE CORAIL
Le rouge corail m’inspire l’expression de soi, le féminin dans toute sa splendeur, la sensualité, le goût de la rencontre, le sourire, l’épanouissement, l’éclosion, les envies, les coups de coeur et la danse !

Le geste  réunit, pour nous inspirer d’oser être soi jour après jour, d’affirmer nos valeurs, nos envies, pour rencontrer le bonheur.

 

La couleur gris chaud est le fil d’ariane présent sur tous les flacons, le lien à la terre bretonne (ou au ciel!), à la subtilité, à soi, au corps, à la douceur, au naturel pur.

Je suis très heureuse de vous présenter ce choix graphique, riche de sens, et je remercie chaleureusement ORIGNALpour ce beau travail créatif !

Je m’excuse juste par avance car les photos des produits ne sont pas encore prêtes…

Pour l’anecdote, ces couleurs m’ont rappelé les tableaux que peignais il y a quelques années, j’en ai retrouvé un pour vous permettre de visualiser. C’est dire si ces couleurs sont à mes côtés depuis longtemps.

tableau Elise Le Pallabre web - reproduction interdite

 Crédits photo : Elise Le Pallabre

Je n’ai pas créé mon entreprise par hasard.

Il m’a fallu un été, une première expérience professionnelle de quelques semaines donc, pour réaliser que ma définition du mot esthéticienne ne correspondait pas à la réalité. C’est un métier qui touche au corps, à l’émotionnel, qui soigne subtilement quoiqu’on en dise.

Ce métier implique de créer une relation authentique avec chaque personne, c’est cela qui ouvre à des résultats bien plus magiques, à condition bien sûr d’entendre par « magie » autre chose que « oublier ses problèmes d’un coup de baguette magique » . La magie c’est de ressentir THE bien-être, cette vibration intérieure que quelque chose s’éclaircit en soi et à l’horizon : une joie qui se réveille quand la puissance de la vie passe par nous. Je l’ai ressenti dans mon corps, et instantanément j’ai aussi pressenti que ce métier pouvait mener à faire découvrir ces moments magiques aux autres. Comme je n’étais pas au bon endroit pour explorer cela, je suis partie et j’ai crée mon entreprise.

Il y a 3 motivations qui ne m’ont pas quitté depuis mes débuts d’entrepreneure à 21 ans ( il y a 12 ans déjà !) :

 

1. Proposer une prestation qui inclue la chaleur humaine, le sourire, la considération vraie du client. A mon sens ce n’est pas en option, ce n’est pas du luxe, c’est juste du bon sens et le sens que je donne justement au mot « Accueil ».

2. Favoriser le plus possible le goût d’apprendre, et apprendre à prendre soin de soi en particulier. J’aime bien l’idée que le client en sache plus en repartant qu’en arrivant, et si ce ne sont pas toujours des connaissances pures, ce sont au moins de bonnes questions à se poser, libre à lui de chercher ses réponses et de revenir pour échanger…

3. Encourager une relation sur la durée : s’aimer, se sentir belle, prendre soin de soi, trouver sa voie, ne se fait pas en un jour, de multiples épreuves, questions, victoires jalonnent le parcours, alors à travers mon entreprise, je souhaite faciliter l’expression de ce qui est vécu sur ce chemin, et faire savoir que je suis là même après l’achat pour écouter ou suivre les personnes qui avancent dans leur vie. Nous avons besoin de partager avec les autres, de lire des témoignages, de rencontrer les autres, de vivre ensemble, alors Terrasens tient à y contribuer…

Tout cela repose sur le fait que chaque client est unique et mérite d’être accueilli comme tel. C’est ce qui fait que chaque échange, chaque conseil, sera sur mesure, et que le produit ou la prestation sera une expérience enrichissante et marquante pour la suite.

Laissons une empreinte positive dans la vie des uns et des autres … une bulle de vie qui fait du bien !

J’ai eu le plaisir d’échanger avec Yves Bonis sur ce sujet de la relation client, et si cela vous tente, je vous invite à écouter notre échange, soit en entier soit par séquence, comme il vous plaira. Cliquez ici, et je vous invite à commenter, histoire de nous dire si vous êtes sensible à cette approche …

Nous avons discuté par exemple des colis que je vous envoie pour vos commandes Terrasens: le colis « MADE WITH JOY »
Une préparation qui se veut un témoignage concret de toute l’attention que je vous porte, à vous qui m’avez fait confiance en choisissant mes produits. Un geste sur mesure, de la surprise, et une pincée de beau !

Ma recette colis, pour choyer mes clients :

1 feuille de soie, pour la délicatesse

1 fiche conseil pour l’éclairage

1 carte signée pour l’attention

1 échantillon pour la découverte

1 surprise végétale pour la confiance mutuelle

1 soin Terrasens pour nourrir l’estime de soi

1 coffret pour faire un cadeau à celle ou celui qu’on aime…

 

Au plaisir de vous lire et de savoir si vous avez envie d’être  UNIQUE !

Crédits photo : © Masson – Fotolia.com, Elise le Pallabre

What is « kéfir de fruits »,  me direz-vous ?

Aujourd’hui, et comme c’est la saison idéale pour la consommer, je voulais partager avec vous cette recette de probiotiques naturels. Vous entendez sans doute de plus en plus parler de ces probiotiques : ces bonnes bactéries censées peuplées notre flore intestinale et participer ainsi grandement à la santé de notre système immunitaire.

En médecine chinoise, l’automne est la saison du gros-intestin, et plus précisément du méridien peau-poumons-intestins : en prendre soin permet de se préparer à l’hiver (et ses virus…). L’émotion associée à un intestin en petite forme est la mélancolie, la tristesse, alors si vous vous sentez comme cela, vous pouvez agir et vous rebooster grâce au kéfir, à une séance d’acupuncture, ou d’hydrothérapie du côlon (aussi la cure xantis)…

Lorsque après l’été, vous avez des symptômes de transit capricieux, ou de peau fatiguée, sèche, irritée, ou des tracasseries ORL, vous pouvez vous dire que votre flore intestinale n’est pas au mieux pour la suite : bonjour Mmes La Fatigue, La peau sèche, et les bronchites pour le reste de l’hiver…

Il existe une multitude de compléments alimentaires proposant des probiotiques en sachets : il s’agit de bien les choisir : 10 à 15 milliards de probiotiques par sachets, plusieurs souches de bactéries associées, revivifiables -c’est à dire qu’ils sont conçus pour se réactiver dans votre intestin et survivre aux sucs gastriques de votre estomac-, et dans des gélules d’origine marine ou végétales, s’il vous plaît, si ils sont en gélules. Fuyez les yaourts et autres boissons enrichies des grandes surfaces, ces probiotiques sont morts…Seul leur nom subsiste sur l’emballage !

L’intérêt majeur est de se nourrir de vivant !

Alors l’autre astuce, c’est de fabriquer ses probiotiques soi-même !

Le kéfir de fruits est donc une boisson à faire soi-même, qui ressemble à la limonade, que les enfants, les parents, et grands-parents adorent ! (contrairement aux compléments alimentaires peu ou pas étudiés pour les enfants).  Elle peut se boire tous les jours toute l’année, ou par cure de 3 semaines à chaque changement de saison.

Ses effets seront très bénéfiques sur la flore intestinale, ce qui renforce notre résistance hivernale, et votre peau vous dira aussi MERCI ! Elle sera plus ferme, plus lumineuse, plus assainie.

Et oui !  Le kéfir draine l’ensemble du corps, purifie le sang et prend soin de tout le système digestif ce qui régule beaucoup de nos symptômes divers et variés…Il existe aussi le kéfir de lait qui se consomme en yaourt, mais il implique de consommer du lait, pour ma part je ne fais pas ce choix.

Je vous présente le Kéfir de fruits, au départ ce sont des graines (des levures) qui ont une forme de flocons blancs, qui se donnent de particulier à particulier : vous trouverez beaucoup d’annonces dans les magasins bio, ou sur internet. Les graines prolifèrent chacun jour, alors elles se donnent, se partagent (gratuitement donc !)… mais sont très sensibles à la pollution et aux produits chimiques. Je  vous l’accorde elle n’est pas forcément glamour, mais on lui pardonne car elle est très efficace !

la recette du kéfir de fruits - terrasens

The recette du kéfir de fruits

Préparation pour 1 litre de kéfir ( consommation / jour pour une famille de 4 personnes )

3 CS de graines de kéfir
3 CS de sucre complet bio
3 figues sèches bio
1/4 citron bio
1 litre d’eau de source ou minérale ou osmosée et dynamisée.

Méthode

– Mettre tous les ingrédients dans un bocal (type bocal confiture avec joint en caoutchouc ) de 1, 5 litre ( pour permettre la fermentation). Laissez-le à température ambiante dans votre cuisine.
– Lorsque les figues flottent, c’est prêt (en 24 à 48 h) !
– Retirer les figues et le citron avec une spatule en bois, pressez le citron dans la préparation
– Retirer les graines en les filtrant avec un chinois en plastique.

Dosage

Dans un but préventif, buvez 1 grand verre de cette  préparation le matin à jeun et / ou avant un repas. La mettre dans un bouteille en verre au réfrigérateur ensuite pour une journée ou 2, le temps de la consommer.

Dans un but curatif, vous pouvez boire jusqu’à 1 litre /jour quand vous avez un rhume ou autre… ou toute pathologie de la peau, ou digestive …

NOTA BENE : Le sucre complet utilisé dans la recette, est complètement utilisé par les graines (fermentation) : ainsi cette boisson n’est pas un problème pour les personnes qui ont à gérer leur poids ou surveiller leur consommation de sucre.
Pour les diabétiques, ou les femmes enceintes (il y a 0,5% d’alcool dans la boisson finale), il est toujours conseillé de demander l’avis de son médecin.

Précautions

– Une préparation de 24h est légèrement laxative, de 48h, neutre, et de 72 h, freine légèrement le transit.
– Ne jamais mettre les graines de kéfir en contact avec du métal. Utilisez donc des cuillères en bois ou plastique.
– Les graines se multiplient vite, vous pouvez les conserver au congélateur si vous faîtes une pause de plusieurs semaines. Si vous partez 3-4 jours conservez-les au réfrigérateur dans de l’eau sucrée. Une fois que vous les remettrez avec l’ensemble des ingrédients elles repartiront de plus belle !
– Rincer les ustensiles à l’eau de source, ne pas utiliser de détergents ou d’eau du robinet cela pourrait tuer les graines de kéfir. Faîtes bouillir régulièrement les ustensiles et bocaux dans de l’eau pour l’hygiène.
– Si votre kéfir ne grossit pas, ou plus, ou que la préparation est acide à boire, c’est que le kéfir a succombé … les ingrédients peuvent ne pas être si bio que cela… ou l’eau du robinet a réussi à impacter la préparation, ou l’hygiène est à revoir, et parfois c’est le métal des ustensiles que nous avons utilisé en oubliant que le kéfir n’aime pas du tout ça !

Variantes

– Les oranges bio et pamplemousses bio peuvent remplacer le citron pour changer !
– Vous pouvez aussi partager les fruits secs entre figues et  pruneaux, dattes, abricots, raisins secs… Bio.

Conclusion !

Une fois que ces « bonnes » bactéries colonisent à nouveau vos intestins, elles vont s’y plaire aussi si elles y trouvent une bonne nourriture sur place : la nourriture des probiotiques, s’appellent les prébiotiques. Pour schématiser, autant les « mauvaises » bactéries présentes dans vos intestins se nourrissent et prolifèrent grâce aux sucres raffinés ( riz blanc, pâtes blanches, chocolat, sucreries…), et autres toxiques que nous ingérons. Autant les « bonnes » bactéries pourront lutter contre les mauvaises et avoir le dessus si vous les nourrissez de composants de qualité : les prébiotiques sont contenus naturellement dans les fruits, légumes, miel, céréales complètes…

Voilà une façon simple de s’offrir du vivant, du vitaminé, du frais, via un remède ancestral et bio. Vos grands-parents le connaissent sûrement…

Il me reste à trinquer avec vous avec mon verre de kéfir : tchin-tchin !

Que cet automne soit joyeux …

En vidéo aussi !

Recette du Kéfir from stepOmotion on Vimeo.

Crédits photos : © Jag_cz – Fotolia.com et Elise Le Pallabre

ou belle…

Tu as un charme fou !

Un visage aux traits fins, des formes idéales, un style naturel irrésistible : une réalité qui n’est pas donnée à tout le monde, mais à qui il peut manquer l’essentiel : ce charme indéfinissable, cette petite flamme …

Ce charme est de toute beauté, il nous saute aux yeux chez l’autre quand il vit sans savoir qu’on le regarde, quand il vit sans chercher à plaire, que son esprit semble serein, qu’il est lui-même, qu’il fait ce qu’il aime : un livre qu’il lit, une lavande qu’il taille, une poterie qu’il créé.

C’est majestueux le charme ! tellement séduisant, que parfois aussi on en tombe amoureux…

C’est une chose qui m’amuse et me fascine d’aussi loin que je me souvienne : je trouve les gens, certains jours vraiment plein de charme, épatants, et d’autres, absents, ternes, sans que ce soit un jugement négatif, c’est juste une observation et je sais que c’est pareil pour moi aussi !

C’est ce qui m’a donné envie de faire ce métier d’esthéticienne, comprendre et révéler ce qui est beau, inoubliable, chez chacun de nous. Ce charme subtil, quelque soit les traits ou les formes qui nous définissent objectivement.

Le subjectif est tellement puissant. Combien de fois j’ai trouvé transparente une mannequin et magnifique une personne qui n’aurait pas fait la une des magazines, qui n’aurait pas été donnée en modèle.

Comment révéler ce plus, ce supplément d’âme ? Comment laissez s’exprimer cette lumière dans nos yeux, cette source d’attirance, de remarquable…

Bref, que faire les jours où nous sommes superbement moches ? Une idée ?

charme et séduction terrasens

Je crois que c’est en remettant de la vie, de l’amour et de la fluidité, dans nos quotidiens ! Terriblement simple, n’est-ce-pas ?… alors par exemple :

1- Se demander si il n’y a pas trop d’écarts entre ce que nous pensons, ce que nous disons, et ce que nous faisons.

La cohérence redonne beaucoup de beauté intérieure !  Alors autant que faire se peut, ne nous mentons pas à nous-même, soit :
– Faisons quelque chose qui nous fait moins penser, si nos pensées tournent au négatif (à nous de trouver quelle activité nous aide le mieux)
– Soit, allons écouter plutôt que de parler, afin de diversifier les sources d’informations avant de se faire son propre avis, voire de changer d’avis … (on peut se taire davantage aussi, tout simplement!)
– Ou encore, arrêtons de « faire pour faire » avant d’avoir à défaire… Qu’est ce qui nous ferait plaisir maintenant ? et faisons de notre mieux pour aller au bout.

2- Faisons un pas vers nos rêves.

Nourrissons l’espoir que c’est possible pour nous (aussi!) d’accomplir de belles choses, que nous avons aussi à poser notre pierre à l’édifice. Nous ne sommes pas, ici et maintenant, là où nous sommes, pour rien, nous sommes un maillon essentiel. A nous d’oser jouer notre rôle, pour sourire intérieurement d’avoir osé et de nous sentir à notre place …

Quelle étape pourrions-nous franchir pour avancer ? Souvent il s’agit d’apprendre quelque chose, alors s’inscrire à un cours peut-être ?

Dans le même temps, et c’est ce qui est compliqué, nous n’avons pas à surjouer notre rôle pour justifier notre existence, la pression que nous nous mettons pour mériter l’amour des autres ou se battre pour prendre sa place est épuisant et ça contribue à nous « mochiser » ( l’action de devenir moche dans le dictionnaire Terrasens…).

Notre place est juste là pour nous, personne ne peut la prendre, ce n’est pas la chaise musicale, alors « cool » nous pouvons aller à notre rythme vers nous, vers notre vie (bon! une vie n’est pas éternelle non plus, alors ne remettons pas trop à demain quand même… – Ah… toujours ce juste équilibre, une notion qui ne nous quitte pas…-

Vous ne rêvez plus ?

Alors petit conseil : prenez un stylo et écrivez ce que vous aimiez faire petit ou petite, les bons souvenirs qui se sont blottis dans votre esprit, ce qui vous faisait vibrer, AVANT…

Ecrivez 1 fois, 2 fois, 3 fois, et petit à petit vos rêves reviendront taper à votre porte, plus vite que vous ne le pensiez …

Ce sera à vous d’ouvrir la porte, de répondre en posant certains actes, en prenant certaines décisions bienfaisantes pour évoluer, grandir et vous épanouir. Les rêves aiment beaucoup se réaliser, les rêves de vie, ceux qui viennent du fond de vous-même…

Ne vous cachez pas derrière, – je rêve de gagner au loto, mais je n’y crois pas évidemment !-,  vous ne rêvez pas vraiment de cela, n’est ce pas ? Il y a autre chose qui vous anime ? qui vous plairait plus que tout ?

Et vous avez de bien meilleures chances de réaliser vos rêves que de gagner au loto, parce que vous avez de magnifiques cartes (et uniques) dans votre jeu pour y arriver !

3- Oser être parfaitement imparfaite, en devenir, en évolution, vulnérable parfois, bref en VIE !

Je crois qu’il est superflu de développer ce dernier point, n’est-ce pas ? … Enfin mais dans un prochain article…

Amusez-vous bien ! (et racontez-nous vos expériences : c’est un si beau cadeau pour aider tout le monde à visualiser que le rêve c’est du réel…)

NB : Je partage avec vous les 5 accords toltèques, si ils sont affichés là où vos yeux se posent souvent, c’est une bonne idée…

  •     Que votre parole soit impeccable.Parlez avec intégrité, ne dites que ce que vous pensez. N’utilisez pas la parole contre vous-même, ni pour médire sur autrui. Utilisez puissance de la parole au service de la vérité et de l’amour.
  •     Quoi qu’il arrive, n’en faites pas une affaire personnelle. Ce que les autres disent et font n’est qu’une projection de leur propre réalité, de leur rêve. Lorsque vous êtes immunisé contre cela, vous n’êtes plus victime de souffrances inutiles.
  •     Ne faites pas de suppositions. Ayez le courage de poser des questions et d’exprimer vos vrais désirs. Communiquez clairement avec les autres pour éviter tristesse, malentendus et drames. A lui seul, cet accord peut transformer complètement votre vie.
  •     Faites toujours de votre mieux. Votre « mieux » change d’instant en instant, quelle que soient les circonstances, faites simplement de votre mieux et vous éviterez de vous juger, de vous culpabiliser et d’avoir des regrets.
  •     Soyez sceptique, mais apprenez à écouter. Ne vous croyez pas vous-mêmes, ni personne d’autre. Utilisez la force du doute pour remettre en question tout ce que vous entendez : est-ce vraiment la vérité? Écoutez l’intention qui sous-entend les mots et vous comprendrez le véritable message.

Don Miguel Ruiz

Crédits phots : aplaceforart.tumblr.com, © lassedesignen – Fotolia.com