Vous reprendrez bien une cuillerée de courage ?

Le comble du stress

J’ai lu il y a quelques semaines “le petit traité de vie intérieur de Frédéric Lenoir”.  J’ai laissé mijoter, tant ce livre est un concentré d’inspirations pour attirer à soi une vie douce et heureuse, en toute simplicité. Ce dont je me rappelle tout particulièrement c’est ce paragraphe qui explique que par le passé,  nous avions des excuses puissantes pour ne pas nous réaliser : la pression religieuse, sociale, politique, voire l’oppression ou la pauvreté extrême.

Aujourd’hui les circonstances ont évolué, chacun sait de mieux en mieux que nous avons le choix, nous pouvons décider de nos vies, nous pouvons oser suivre nos rêves.
Et  finalement cela en devient extrêmement stressant ou angoissant. Il est moins aisé d’accuser l’autre de ses échecs, d’attendre la chance, de rester en coulisses pour critiquer le spectacle qui se joue. Cette opulence de choix, cet océan des possibles devient une cause majeure de paralysie : la difficulté à s’engager, la peur de se tromper se fait régulièrement sentir… Parfois nous donnerions beaucoup pour que quelqu’un nous prenne par la main et nous emmène là où nous pensons que la vie exprime ce qu’elle a de plus léger et exaltant : ailleurs !

Etre responsable de son bonheur n’est pas si confortable…

D’autant plus que chacun ne naît pas avec la même facilité à trouver son bonheur. Je me suis reconnue parmi celles et ceux, qui doivent faire un travail sur eux-mêmes pour retrouver leur nord. Je connais aussi des personnes qui ne verront jamais un psy, ou autre, et qui ont cette sérénité, cette évidence du sel de la vie : rencontrer l’autre avec simplicité, être soi, être utile, être joyeux, collaborer à des projets collectifs… C’est ainsi.

Avoir à travailler sur soi n’est pas une plaie ou un handicap, c’est une conscience que les choses peuvent aller mieux, que certaines vérités qui se sont imposées à nous n’en sont pas. Travailler sur soi se vit bien souvent comme une lutte, alors que fondamentalement, c’est une réconciliation.

J’ai trouvé dans ce petit traité de vie intérieure une belle synthèse des repères à expérimenter pour laisser émerger en nous la sérénité comme d’autres l’ont déjà fait. J’ai souri au chapitre “la règle d’or” car c’est la seule chose que j’avais retenu depuis petite de mes cours de catéchisme, et que je garde au chaud près de mon coeur, comme une boussole : “ne fais pas aux autres ce que tu ne voudrais pas que l’on te fasse”. C’est tout simple, mais quand d’autres repères n’ont pas ou plus de points fixes ou solides pour guider notre vie, celui-là le sera encore longtemps.

Je vous laisse découvrir ce joli livre,  et son auteur : Un parcours atypique et encourageant car il réussit à incarner cette sérénité, de celui qui a sa place, ni plus, ni moins, en toute imperfection !  ( Cliquez sur l’image de la couverture du livre pour en savoir plus )

 

petit traité de vie intérieure

Le courage d’être vulnérable

Si comme moi vous avez endossé une carapace solide, pensant qu’il fallait se préparer à lutter sans cesse dans la vie, à rester “forte” devant l’adversité, j’aimerais partager avec vous 2 vidéos de Brené Brown. Peut-être les connaissez-vous déjà, car elles sont des best-sellers.

Mais les revoir est tellement riche. Une nouvelle écoute révèle toujours des messages supplémentaires et aide à fissurer jour après jour la carapace.  J’ai vu la 1ère de ces vidéos à l’automne dernier, et j’étais heureuse de voir expliquer les relations humaines de cette façon. Céline Boura l’a rediffusé il y a peu pour nous dire à quel point cette prise de parole de Brené Brown incarnait la magie de l’authenticité… le pouvoir de la vulnérabilité. Une 2ème vidéo vient de paraître, la suite…

Tout ce que je pourrais dire sur ces vidéos est superflu, je vous invite à les regarder, à écouter ce qu’elles peuvent changer dans votre vie.
Vous en saurez plus sur ces notions abstraites par nature  :  “être soi”, “oser”, “avancer avec courage”… afin de semer des graines de réalité dans votre vie une fois que la vidéo se sera arrêtée…

I am enough

Bonne lecture ! et revenez me dire si vous en avez envie, ce que vous avez retenu, ce qui vous a touché, ce que vous décidez de faire à la suite des ces écoutes… si cela vous encourage en quoique ce soit.

Pour ma part, ce blog est le fruit de cette envie d’être soi, et d’entrer en relation avec vous, vraiment. C’est une joie réelle ! Je remercie toutes celles ou ceux qui me lisent, je vous souhaite une magnifique journée. Au plaisir de faire votre connaissance un jour ou l’autre !

Si vous regardez ces vidéos, vous comprendrez pourquoi je vous dis de tout mon coeur :  “moi aussi” !

Vous pouvez sélectionner un sous-titrage en français…

Vidéo 1 : le pouvoir de la vulnérabilité

brene brown video TED en français

Vidéo 2 : Ecouter la honte

brené brown video TED
Crédits photos : Natalia klimova (Witanddelight.tumblr) Frédéric Lenoir, Brené brown, Ted, google.com.au

Oubliez votre type de peau, choisissez un Etat d’esprit !

Une vue de l’esprit ?

Ce titre pourrait être une simple provocation, une envie de mettre un pavé dans la mare, à moins que ce ne soit une pointe de lassitude de voir partout la peau réduite à un bout de chair à enduire après bien sûr analyse rationnelle de son grain, de ses profondeurs de rides, de ses vapeurs, pardon rougeurs, ou autre crise hormonale boutonneuse.

Mais non  !  ce que je dis ou écris plutôt, je ne l’écris pas contre ce qui se fait à ce jour, je l’écris parce que la science, et le bon sens nous invitent à ouvrir les yeux et à les tourner tout autour de nous, même là où peu de gens regardent : La peau (la beauté ?) revêt tellement de dimensions et de liens avec nos émotions, notre patrimoine génétique, historique, notre hygiène de vie…  Elle dialogue sans cesse avec notre cerveau pour traduire nos pensées, nos états d’âme, nos excès.

“Tel un jeu de domino, touchez un carré de peau, et le message se propage, se fond, se révèle !”

Votre crème peut elle encore se définir comme un simple signe extérieur de décoration, aussi agréable fut-il (futile ?), alors que certaines savent aussi être un message (utile ?) de vitalité, de santé, de beauté vraie,  à la lumière d’un mélange subtil entre les connaissances ancestrales du pouvoir des plantes, et des connaissances modernes de mesure et de compréhension de ce “pouvoir”.

Bref, peut-on subir (lapsus !) choisir une crème autrement qu’en fonction de notre type de peau, et la choisir pour son état d’esprit  ? (pour in fine se sentir mieux dans sa peau…)

Juste une illusion ?

C’est un sujet difficile à expliquer, à évoquer même, tant il est facile de balayer d’un revers de main ce que j’avance . Un édito d’un magazine féminin pourrait lancer  : ” non mais ! une crème qui agit sur notre état d’esprit, ça ne va pas non ? Déjà les crèmes qui devraient effacer nos rides, ne le font pas, qu’elles s’occupent déjà de ça… Le marketing devient fou ! le marché juteux de la cosmétique s’affole : Une crème, chère en plus, ne résoudrait-elle pas la crise aussi non ? ” – cessons de gober n’importe quoi mesdames – !”

détente beauté naturelle

En fait il ne s’agit pas de cela : ce n’est pas la crème qui change notre Etat d’esprit, la crème a beaucoup de pouvoirs mais pas celui-là. La crème, le soin comme j’aime à le dire pour Heuliad, a des actifs, une vitalité, une variété de plantes, une vibration forte :  une énergie à lui-seul, qui va nourrir et augmenter votre propre vibration, afin de vous ouvrir à d’autres perceptions. ET si vous le souhaitez, vous accompagnez ces actions en vous positionnant à votre tour, sur un Etat d’esprit haut en vitalité, en couleurs.

Le soin devient un révélateur, un facilitateur, un catalyseur mais ne fait pas le travail à votre place : il nourrit la peau d’une façon délicieusement gastronomique, pour que la peau retrouve (enfin) le goût de bien faire son travail. Ce message “d’encouragement” naturel, agit par effet boule de neige sur toutes nos dimensions, physique, émotionnelle, énergétique, sociale, spirituelle, puisque tout est relié. Je vous disais que c’était compliqué à expliquer…

Un zeste d’imagination

Pour essayer de visualiser les choses : imaginons que ce que j’appelle “vitalité”, “énergie”, ou “vibration”, ce soit tout simplement un courant électrique fluide et puissant. Nos cellules, comme toutes les cellules composant ce qui vit sur terre, communiquent entre elles par un courant électrique : quand nous mourrons, la lumière s’éteint ! donc la vie c’est un courant électrique intense, permanent, rapide, subtil, omniprésent qui relie tout des pieds à la tête, et au delà avec notre environnement (Quand le courant passe avec quelqu’un, ou un lieu… c’est une vibration identique ou bénéfique à la vôtre).

Il a été prouvé que les émotions basses, les pensées négatives, les toxiques et toxines altèrent la fluidité, l’harmonie de ce courant électrique, et qu’à l’inverse, les émotions hautes, les pensées positives, et les ingrédients naturels et frais le rétablissent et l’améliorent. Chaque être humain, chaque plante, ou animal a un niveau de puissance électrique ( taux vibratoire ) qui évolue sans cesse : plus vous entretenez ou montez ce niveau, grâce à des pensées, attitudes, hygiène de vie positives, naturelles, et gaies, plus vous attirez autour de vous des niveaux similaires et plus vous évoluez dans votre vie agréablement.

Exemple
Masaru Emoto travaille sur une molécule d’eau, placée sous microscope. Il démontre la mémoire de l’eau et l’influence des émotions sur elle,  en résumé : dîtes-lui “je te déteste”, et ses ondulations intérieures deviennent anarchiques, saccadées. Dîtes-lui je t’aime, ses molécules dansent et ondulent avec régularité. La molécule d’eau a aussi adoré mozart, moins le rap, mais les goûts et les couleurs après…

Une pincée de concret

Rappelez-vous maintenant que vous êtes composés majoritairement d’eau, et que votre crème de soin se compose (et là je parle pour Heuliad) d’ingrédients végétaux frais, dynamisés, eux-mêmes chargés d’eau pure (hydrolats, extraits, aloe vera…) et “made with love”.… La rencontre entre vous et votre crème devient alors une terre extra fertile pour y semer des intentions, des voeux, des actions positives, constructives, bienveillantes, pour créer en vous de l’harmonie, de la santé, du sens, de la joie de vivre. Vos cellules sont connectées et travaillent au mieux !

La crème des crèmes

S’offrir une crème de haute qualité naturelle, c’est un coût si vous la comparez à d’autres crèmes, mais si vous la regardez comme un soin, comme un message, comme une expérience énergétique qui nourrit votre corps fertile, comme une alliée pour vous hisser plus haut, pour réaliser vos projets, et vivre la vie que vous voulez vivre. C’est tellement différent ! Vous vous ouvrez des portes, des sensations qui ne peuvent se vivre que par l’expérimentation personnelle, qui sont un chemin de découvertes à votre rythme, à votre mesure. La nature fait son oeuvre en douceur, telle une rivière qui sillonne la colline…

La nature offre tant de mystères, et de “savoir (bien) vivre”.  Nous sommes aussi un bout de cette nature, nous ne voyons pas bien souvent quelle richesse nous habite, et surtout à quel point la beauté, le bonheur sont un Etat d’esprit, une attitude, une pensée, un geste tendre, un moment de pause.

Un soin Heuliad est une occasion de “se brancher” sur des ondes positives, de prendre le temps de se faire du bien, et de poser des paroles fortes sur ses envies, afin de les mettre en scène dans nos vies.

Pour Quoi ? plutôt que pourquoi …

Mettre sa crème de soin le matin, en y prenant plaisir, et focaliser sur des intentions positives, cela sert à quoi finalement ?
Juste à entendre ses intuitions (donc les bons choix à faire dans son quotidien), à attirer dans sa vie des personnes, des opportunités qui nous feront du bien et avec qui nous évoluerons mutuellement (sur la même longueur d’ondes), et se faire confiance de mieux en mieux pour voguer sereinement : le bonheur en fait !

Côté peau, l’équilibre se fait tranquillement : davantage de pureté, de lumière, un teint plus unifié, une douceur retrouvée, des imperfections oubliées (mais pas les rides bien sûr !): un visage plus joli, plus expressif… Car votre peau exprime tout simplement que vous vous aimez chaque jour un peu plus, que vous vous respectez, que vous menez la danse de votre existence, en lien avec le reste du monde.

Si on jouait ?

Je vous propose de fermer les yeux, de vous souhaiter que le hasard vous conduise à l’Etat d’esprit du moment, au soin idéal pour vous aujourd’hui, et de choisir :
En cliquant sur votre phrase préférée, vous toucherez du doigt le soin Heuliad correspondant : magique !

1- Je réveille mon envie d’avoir envie, je crée l’étincelle, je mets de la légèreté dans ma vie, je virevolte !
2- Je crée la surprise, j’intensifie ma relation aux autres, j’exprime mes émotions, je façonne ma différence,  je suis moi.
3- Je regarde autour de moi, je m’ouvre au renouveau, je charme la vie, je souris, j’encourage l’émerveillement, je souligne la beauté des choses, et des gens.
4- Je savoure le moment présent, sans artifice, je suis à nue, je suis comme je suis, je cesse de trop en faire, je suis là, je suis bien.
5- J’invite la vie dans ma vie, je sens l’effervescence dans mon corps, j’exprime un enthousiasme vrai, je le partage autour de moi, j’exulte !
6- J’apprends, je regarde les choses autrement surtout si je les connais déjà, je rebondis sur mon expérience, je tente des terres inexplorées, je rencontre l’autre.
7- J’écoute mon besoin de repos, mon envie de rien, je passe du temps avec moi, je ne programme rien, je prends de l’élan en prenant du recul…
8- Je me sens artiste, je crée, je cisèle mes projets, je partage, je mets du beau dans ma vie, toujours.

PS : Bien sûr, vous trouverez aussi sur ces 8 liens, les bienfaits sur votre peau, qui peut le plus peut le moins…

Incroyable non ? Que pensez-vous de cette façon de choisir une crème de beauté ? Et quel Etat d’esprit a retenu votre attention aujourd’hui ?

Crédits photo : fotolia, goodshoot.

 

Les autres le font tellement mieux que moi !

Cruel et fréquent constat

C’est douloureux, frustrant, agaçant et décourageant ! toutes ces personnes qui réussissent, qui ont des clients, des amis, des fans, qui sont en avance, qui ont eu la même idée que nous, mais avant nous (et tous ceux qui font ce que nous avions en tête, pendant que nous hésitons …) . Sans oublier la culpabilité, parlons-en, celle qui nous fait nous sentir mal et bien seul au milieu d’une foule enthousiaste, ou même parmi quelques amis qui trouvent merveilleusement inspirants ou talentueux ce dernier livre de cuisine, ce concept de magasin, ce changement de métier, cette décoration…

Mais comment font-ils tous ces “modèles de réussite” pour être invités partout en connaissant tout le monde, pour paraître dans des journaux prestigieux, être sur les plateaux télé ?  Et dire que cela pourrait être moi, avec mon idée derrière la tête … mais non c’est évident que non !  ils font cela tellement mieux que moi…. Quelle prétention de ma part de vouloir jouer aussi au jeu de la vie, je n’arriverai jamais à rien !  je n’ai rien à inventer, ni à apporter, tout n’est que répétition, la vie n’a plus de recoin vierge…

Tout cela vous est-il déjà passé par la tête ? moi oui bien sûr ! et cela se soigne rassurons-nous ! Notre ego nous donne du fil à retordre, cela met du piment…

A la manière quantique

Quand une idée nous vient, soit nous avons vu cela ailleurs et on se voit bien le faire aussi, … soit on l’a vu nulle part mais en cherchant sur internet, ou en allumant la télévision, tiens comme par hasard, on vous raconte la belle histoire d’une réussite éclatante avec cette idée ! rares sont ceux qui inventent quelque chose, qui sont les 1ers de chez 1ers à se lancer. Paraît-il même que les inventeurs reconnus ne sont pas si souvent les vrais premiers à avoir inventer, mais qu’importe, parce qu’en fait c’est QUANTIQUE.

Nos cerveaux humains sont comme des émetteurs de radio, ils émettent des ondes et raisonnent avec les ondes similaires à des milliers de kms à la ronde. Quoi ? vous avez des yeux écarquillés, je le devine… En clair quand vous avez une idée, vous allez naturellement être mis en lien avec ceux qui sont sur votre longueur d’onde... Est-ce mieux dit comme cela ? C’est pour cela que quand vous apprenez que vous êtes enceinte, vous voyez des femmes enceintes partout, que quand vous achetez une voiture originale et rouge, vous en voyez d’un coup beaucoup autour de vous, ou qu’un chercheur ayant une idée à New York aura instantanément un concurrent à l’autre bout de la terre. C’est une loi de la vie, de la terre : la loi d’attraction,  au même titre que la gravité, l’idée c’est de jouer avec plutôt que de lutter…

Il est dommage de ne pas se lancer dans un projet parce que d’autres l’ont déjà fait. Il est vain d’attendre l’idée géniale que nous serons le seul être humain à avoir…. En une seule fraction de seconde, nous n’avons plus d’excuses pour ne pas oser réaliser ce qui nous tient à coeur…

talents

On a beau le savoir

Derrière cette peur de ne pas écouter son envie, il y a souvent cet auto-jugement très critique, qui dit que nous ne sommes pas la hauteur. Nous trouvons toujours mieux ce qu’à fait l’autre, sa façon de le dire, de l’écrire. Je sais que si je vous dis mais vous, VOUS le faîtes différemment, à votre façon, que vous avez votre propre style, inimitable par nature. Qu’il y a de la place pour tout le monde, que chacun a son rôle à jouer, que le vrai besoin c’est de vivre auprès de gens passionnés et sincères dans leur métier. Cela vous rassure sur le moment mais plus tard, ce sera de nouveau oublié, le doute reviendra. Même si c’est bon signe d’avoir ce recul sur soi, dans une certaine mesure, il reste bénéfique de douter,  de remettre les choses en question, de bouger les lignes, de ne pas rester aveuglés par ce qui a marché ou pas par le passé. Aujourd’hui c’est aujourd’hui.

Pour sortir de ce cercle vicieux, “j’ai envie, j’en vois plein qui le font, mais je ne me sens pas à la hauteur et je ne vois pas que je ferais de si différent”, et bien c’est soit de  :

  • se faire coacher le temps du décollage, avec des personnes qui vous aideront à structurer votre originalité, à regarder autrement vos freins et doutes.
  • soit de se lancer seul, en proposant sans compromis ce que vous avez en tête, exactement ce que vous avez envie de faire, le dire, l’écrire, l’annoncer et vous laissez ainsi entrer la vie (le soleil aussi, il y a des chances ). Ce passage à l’action vous donnera la réponse en LIVE : Avez-vous du plaisir à faire ce que vous faîtes ? les autres, ne serait-ce qu’une ou deux personnes au début sont heureuses de voir votre projet sur pied (en plus de votre maman, et de votre papi ! ), offrez-vous un miroir réel, un ressenti concret.

La loi d’attraction implique que vous allez attirer irrémédiablement dans votre vie ce à quoi vous pensez le plus souvent : quelle chance ! Si vous voyez partout des concurrents, c’est que votre projet, votre envie et vos pensées sont puissantes et que vous avez tout à gagner à choyer ce projet. Les personnes, les lieux, les objets qui se présentent à vous sont des encouragements, des accélérateurs, des souteneurs de moral. Regardez-les, écoutez-les, rencontrez-les, c’est comme cela que vous allez construire pas à pas votre différence, vous trouverez forcément votre touche personnelle, et votre public. Vos concurrents devraient être vos meilleurs amis, pour stimuler votre imagination et pour vous entraider à être différent, efficace et épanouis.

Quand je passe dans une ville que je ne connais pas, j’ai l’oeil pour repérer les instituts de beauté, les spas. Je ne pourrais pas vous dire si il y a une boulangerie, mon oeil  est attiré par les instituts, les spas, aussi les thérapeutes. C’est ainsi, c’est juste un signe que ma vocation est par là, que j’ai à créer autour de ce métier… et Que ma pensée crée ma réalité !

Aimant…

Nos pensées sont un aimant, comme notre être tout entier : à nous de nous concentrer sur ce que nous aimons, ceux que nous aimons aussi, et donnons aux autres ce que nous voudrions reçevoir… puis laissons la vie nous répondre, lâchons-prise sur ce que la vie répond, observons simplement. Pour les choses ou les personnes qui ne nous conviennent plus, remercions-les de la chance qu’ils nous offrent de prendre soin autrement de nos pensées, d’affirmer nos envies, de faire des voeux… pour attirer ce que nous voulons vraiment dans notre présent.

affiche tous canditats en 2012

Vous le faîtes tellement bien, soyez-en fière et partagez-le..

Je vous écris tout cela car j’adore les histoires de personnes qui se découvrent un talent, et qui osent finalement le mettre en scène dans leur vie. Comme une femme qui se découvre des talents de couturière, alors qu’elle est secrétaire depuis 15 ans, et qui se lance à confectionner des chapeaux, mille chapeaux enchanteurs. Chaque personne a du bonheur à partager, et une personne heureuse fait tellement de bien autour d’elle ! Le monde a besoin de bonheur, de gens heureux, de beauté …. et je ne connais pas de projets, de talents venus du coeur, ou du fond de son âme qui ne soient pas bénéfiques pour les autres, ou pour la planète.

Qu’avez-vous trouver de précieux en vous ? J’ai hâte de le découvrir, venez nous raconter vos découvertes ! (ou vos débuts de découverte !)

J’ai retrouvé un texte que j’ai écrit par le passé, un jour plutôt “sans”, et je le partage avec vous en guise de point final de cet article :

J’irai au bout de mes rêves

“Tout au bout de mes rêves… là où la raison s’achève
Même si les années qu’on me laisse ne sont minutes et jours..”

Même si créer une marque de soins, parmi toute l’offre actuelle peut sembler perdu d’avance
Même si je ne sais pas toujours de suite pourquoi je vis certaines péripéties
Même si je fais des erreurs encore et toujours
Même si je me sens seule parfois dans la foule
Même si je n’aurai jamais 100% de clients heureux et fidèles
Même si se faire connaître est un sacré défi

Je travaille pour celles et ceux qui aiment Terrasens
Je travaille pour participer à mon niveau à un monde meilleur, plus respectueux
Je travaille en prenant plaisir à créer, à surprendre, et à aller parfois contre le courant dominant
Je travaille avec l’envie de faire de mon mieux
Je travaille pour faire connaître d’autres créateurs et belles personnes

Je travaille pour oser être qui je suis
Mes crèmes de soins révèlent à mes yeux toute la beauté du monde et par effet effet miroir, toute la beauté en soi…

Mes chers clients je vous remercie de votre confiance, et de votre fidélité
Je compte sur vous pour compter sur moi pour vous offrir des crèmes de soin de la plus haute qualité, de l’écoute sur mesure si vous le désirez, et de l’inspiration pour être bien dans votre peau, être vrai et réaliser vos rêves.

Chaleureusement, Elise Le Pallabre

Crédits photos : imgfave.com

Je m’aime comme je me crème…

Amour, Pouvoir et Beauté

 Grâce à cet article, je donne la parole à cette partie de moi qui est un peu rebelle et impatiente de voir les choses bouger, et cette partie de moi est donc ravie que j’ose mettre cet article en ligne, car il peut bousculer un peu, si peu… (Il est long aussi alors merci beaucoup aux courageuses qui le liront jusqu’au bout, elles pourront danser à la fin …). Et dernière chose, le “VOUS” dans le texte ne désigne personne en particulier : toute ressemblance avec des personnes existantes seraient fortuites ?

J’ai regardé le choix des crèmes que nous avons aujourd’hui face à nous, sous l’angle du pouvoir et de l’amour. Cela donne 3 tendances, je vous laisse deviner dans laquelle vous êtes, et vous pourrez aussi aisément en déduire où se trouve Heuliad. Cet article vise également à éclairer des personnes qui ne connaissent pas Heuliad, et qui se disent si on ne juge que les apparences, que ce sont juste des crèmes, certes des crèmes naturelles mais rien de bien différent, le naturel et le bio inondent les rayons à présent… Il n’ y aurait rien de nouveau sous le soleil ?

De mon côté je pense que certains trésors, sans être loin, sont cachés sous un voile qu’il nous appartient de découvrir

voile de dentelle et beauté


Comme en humour, il y a donc plusieurs degrés de pouvoir et d’amour :

Au 1er degré   : Vous n’avez pas le pouvoir

Il y a la crème, très majoritaire sur le marché,qui fait des promesses : anti-âge, anti-boutons, anti-cernes, anti-cellulite, cette crème a vocation à nous séduire , elle nous veut du bien et affirme être la meilleure amie de nos complexes. Elle nous incite à la lutte, à persévérer, à garder le point levé, pour se battre contre le temps qui passe et contre cette peau qui contrarie nos rêves de perfection. Comment réussir sa vie dans la société actuelle sans être beau, jeune, joyeux et parfait ?  Si nous ne le sommes pas, il faudra faire un effort (en achetant cette crème) pour montrer que nous essayons au moins !

Si seulement il était né celui qui va trouver comment formuler une crème qui remplacerait nos gênes fainéants,  ceux qui nous donnent  cette peau ramollie,  rougeaude, ou à tendance grasse. Cette peau, cette image de nous dans le miroir qui nous rappelle tous les jours que nous n’avons pas “la chance” d’avoir eu des parents mannequins retouchés.

Si vous choisissez cette crème degré 1, en critiquant largement l’affiche qui montre  cette actrice qui pose lassivement ( magnifiquement ! ) sur le bord de la piscine, vous êtes plutôt de celles qui ne s’aiment pas beaucoup, donc pas assez, qui cherchent désespérément une solution extérieure pour se sentir belle, qui prétextent donc avoir tout essayé sur le marché de la cosmétique, sans parler de tous les dermatologues, médecins, articles de médecine dure, douce, blogs et autres livres que vous connaissez par cœur, mais pas un qui n’a résolu VOTRE ( vrai ) problème : vous ne vous sentez pas belle comme vous êtes. Rien que l’existence même de ces crèmes ( et même sous des formes injectables) vous maintient dans l’espoir qu’elles peuvent corriger un défaut, pourraient-elles être vendues si elle mentaient à ce point-là ? c’est contrôlé tout ça non ?…

Vos rides, votre cellulite ou vos boutons sont-ils eux toujours là ? Tout est fait pour que vous pensiez que c’est vous qui ne trouvez pas la crème qui vous convient, que vous ne savez pas y faire. Petit problème : Derrière les beaux discours de cette crème se cache souvent une composition bien triste : des produits de synthèse (pourtant  issus d’une technologie pointue censée convaincre les cartésiens) , de l’eau distillée inerte comme composant principal ( même à 10 € la crème, ça fait cher 30 ml d’eau non ? ),  des  produits chimiques pour faire fondre la crème sur votre peau et la conserver à pas cher ( quel régal cette texture, tant pis pour l’eau des rivières, les animaux et nos petits-enfants qui n’ont qu’à apprendre à vivre avec ces déchets non biodégradables ! )

Les promesses d’un résultat visible en quelques jours vous font oublier que vous acceptez du coup de mettre n’importe quoi sur votre peau pourvu que les apparences soient glamour. Ce ne serait pas un peu superficiel ça ?  Vous n’auriez pas un peu perdu de vue vos richesses et talents intérieurs tellement préoccupée par le camouflage de vos défauts inesthétiques ? Cette crème ne vous piègerait-elle  pas à focaliser votre attention sur ce qui vous gêne, pour ne pas vous faire réfléchir à la vraie cause de ces problèmes de peau ou à ce que vous avez d’unique et de qualité ?

STOP : Je vous traite de superficielle et cela vous chiffonne ? ouf, cela me rassure, car bien sûr vous n’êtes pas superficielle,simplement rien ne vous a interpellée de cette façon avant. Cette crème degré 1 se cache aussi bien sûr derrière les plus grandes marques et un point sur la table ne fait pas de mal parfois. Libérez-vous enfin de ces crèmes 0 qualités. ( ça c’est dit ! )

Est-ce que vous vous êtes déjà demandé ce que vous feriez si vous vous sentiez belle ? Ca changerait quoi dans votre vie ?  Manqu’rait plus que vous osiez d’abord être vous-même et faire ce qui vous plaît dans la vie… pour que cela vous rende belle !

Au 2ème degré : Le pouvoir de la peur

Il y a la crème dite naturelle ou bio,  c’est déjà un tel progrès que la bienveillance est de mise : des matières premières nobles, comme les huiles végétales, et des plantes issues de l’agriculture biologique. En choisissant cette crème, vous montrez votre sensibilité à la préservation de la planète et vous avez  à cœur de ne pas vous polluer volontairement, vous vous voulez du bien,  vous avez conscience de participer à « naturiser » le marché de la cosmétique, et de la beauté en général. Vous approuvez les nouvelles campagnes de publicité qui mettent en scène les femmes de la rue, les vraies ! Choquées, vous vous insurgez contre tous ce que les industriels osent mettre dans ces crèmes dite de beauté : pétrole, extraits animaux, produits chimiques dangereux, polluants…

Sauf que  vous trouvez toujours que cette crème n’est pas très efficace sur les rides, ou sur vos rougeurs, au mieux vous faîtes avec, c’est déjà bien vous n’avez pas la peau qui tire. Votre attention est toujours centrée sur le résultat immédiat lors de l’application : tenseur, lisseur et vous cherchez à perçevoir la lumière qui s’est allumée sur votre visage grâce à cette crème bonne mine. Néanmoins vous mettrez ensuite une poudre de soleil pour être sûre.

Vous trouvez quand même qu’elles sont chères,  alors vous êtes à l’affût de la démocratisation des crèmes bio car du coup c’est le prix qui devient abordable : chouette maintenant nous pouvons les acheter dans les supermarchés !

Bémol : c’est déçevant je sais mais ces crèmes sont aussi très majoritairement composées d’eau distillée, de 10 à 20 % seulement de plantes bio , et  1 à 5 % de conservateurs de synthèse pour tenir les crèmes au garde à vous dans le temps, même si vous les chatouillez tous les jours avec vos doigts peuplés de bactéries. Comme vous avez la peau sensible, vous avez en plus peur de faire une réaction allergique à cause des huiles essentielles qui regorgent d’allergènes.  Sauf si vous vous laissez séduire par une crème bio hypoallergénique, sans huiles essentielles, sans parabens, sans PEG, sans alcool, sans EDTA, Sans … ( avec quoi dedans finalement ?)

Vous  êtes rassurée par ce discours aseptisé, protégé, vous aimez maîtriser la situation, vous avez besoin d’informations techniques vérifiables pour juger de la qualité d’un produit, les études scientifiques , les preuves, finissent de vous convaincre même si vous avez lu quelque part que les tests prouvant 80% de profondeur de rides en moins, ne se voient qu’au microscope. Votre miroir continuera de vous dire : t’as pris un coup de vieux quand même ! ça ballote non ? là sous la joue ?

Vous êtes passée du stade de la lutte au stade de la peur : vous achetez  votre crème avec les mêmes attentes qu’au degré 1, mais en prenant le maximum de précautions, le minimum de risques, on ne sait jamais ce qui peut arriver par les temps qui courent, nous ne pouvons faire confiance à personne. A quand le prochain scandale de santé publique ?

Au 3ème degré : Vous avez le pouvoir de créer votre beauté

Vous tentez l’expérience de la cosmétique pour de vrai. Vous acceptez l’idée de désapprendre ce que vous savez et d’exercer votre bon sens pour sentir par vous-même les effets inattendus d’une crème de soin. Parmi les remises en question et questions à se poser ( auxquelles je réponds au fur et à mesure des articles ):

Les conservateurs de synthèse sont-ils  obligatoires dans une crème ?
Une crème vraiment naturelle ça existe ? Une crème vraiment bio ?
La définition du cosmétique c’est de ne pas  rentrer dans la peau, alors les crèmes servent à quoi ?
Comment la peau tolère les ingrédients de synthèse, et les huiles essentielles ?
Notre peau est-elle notre pire ennemi : elle brille, elle plisse, elle rougit, que des problèmes !
Est- ce que je prends soin de ma peau avec les crèmes que j’achète ?
Et comment ce serait si nous ne mettions pas de crème  du tout ?
Quelle est la différence entre une crème chère et pas chère ?

Vous vous aimez assez pour prendre la responsabilité de créer votre vie,  vous osez réfléchir et poser des questions même sur ce qui semble admis par la majorité. Vous observez ce qui vous entoure, vous êtes attentive à ce que vous ressentez et vous souhaitez pour vous et vos proches ce qu’il y a de mieux, de plus naturel, de plus favorable à la vie, à une belle vie. Vous découvrez qu’un produit a une histoire, des valeurs et qu’il naît grâce aux rêves et aux convictions de plein de personnes, qu’un produit peut  être un concentré de bonne humeur,  de respect de la nature, de beauté, de résultat, et qu’au delà de nourrir la peau, il nourrit l’estime de soi, et qu’il donne l’envie de participer à créer un monde où la douceur de vivre est le leitmotiv. Une crème de beauté peut nous aider à nous révéler, à nous connaître et à nous aimer oui ça existe !  La choisir en connaissance de cause c’est déjà mieux se connaître car cela nous interroge du coup sur nos valeurs, nos envies, nos rêves, qui s’expriment  à travers tous nos achats.

Vous pouvez entendre l’idée qu’une crème qui corrige les défauts est  à oublier ! C’est notre peau qui corrige les défauts si

Nous pouvons redécouvrir les bienfaits d’une crème si en amont nous comprenons comment fonctionne la peau, ce qu’elle veut nous faire passer comme message quand elle rougit, boutonne, ou tire, et la crème pourra alors accompagner son fonctionnement, et favoriser une meilleure santé de la peau. Notre peau est un organe vivant  qui à la fois reflète notre équilibre intérieur, physique, comme émotionnel, et qui n’a pas d’autres moyens que les « problèmes de peau » pour nous signifier ses besoins. Une crème qui  se vante de compenser les faiblesses de notre peau, oublie de dire qu’elle le fait en asphyxiant la peau et en rendant KO ses fonctions de base. Une crème c’est comme la nourriture que nous mangeons tous les jours, sa fraîcheur, sa naturalité est essentielle : de la saveur, de la couleur, de la diversité,  ô oui ! ( voir l’article “votre peau n’a pas besoin de crème…). Goûtez enfin au vrai pouvoir des fleurs, des plantes !

gastronomie saveur originalité

Imaginez votre peau le matin quand vous appliquez vite fait votre crème de synthèse, elle se dit à coup sûr : “Encore du boulot pour moi pour ranger quelque part ces déchets, je peux rien en faire moi, y a plus de place ! elle ne pourrait pas prendre le temps de me masser avec amour plutôt, ça j’adôôôre ! “. Notre peau a toujours quelque chose à nous dire, mais souvent nous ne l’écoutons pas, voire nous faisons tout notre possible pour lui couper toute expression !  Et ne pas écouter sa peau ou ne pas s’écouter soi c’est la même chose.

Alors est-ce que vous vous aimez assez pour prendre soin de votre peau, pour apprendre à la connaître, et vous-même vous découvrir mieux, vos atouts, vos failles ?
Est-ce que vous vous aimez assez pour faire l’expérience de ce qu’offre la nature, sans des preuves scientifiques, juste la confiance en ce que vous ressentez ou dans les recherches empiriques et ancestrales, et l’intention de vous faire du bien, et de vous respecter . Se nourrir de ce qui a de la valeur à nos yeux, avoir conscience de sa propre valeur, et prendre soin de réaliser ce qui nous tient à cœur, puisque c’est ça qui rend belle.

Au fond de vous (et sur la forme aussi), si vous le saviez, vous ETES merveilleuse !

Ah vous ne le saviez pas ? et bien pensez-y… et soyez juste vous-même. Facile, non ? hum…

Des questions et des envies de réponse ? Je suis là juste au bout de l’écran.

PS : Je parlerai très bientôt du lien entre une crème, la peau et notre émotionnel.

 

Crédits photos : howsweettobeacloud, delicooks.com, fotolia